Les lycéens, le traître et les nazis La vidéo n'est pas disponible
Il y a 80 ans, le 11 novembre 1940, lycéens et étudiants se rassemblèrent en chantant sur les Champs Élysées pour protester ... contre l’Occupation allemande et les débuts de la Collaboration. Cette manifestation, interdite par les autorités, entendait célébrer avec provocation le jour de la victoire de la France contre l’Allemagne en 1918. Rassemblés par milliers, sévèrement réprimés par la Wehrmacht, ces jeunes signèrent ce jour-là l’un des tous premiers actes de résistance. Ce rassemblement fut aussi un moment fondateur dans l’émergence des réseaux de lycéens résistants : c’est l’épopée extraordinaire et bouleversante de l’un de ces réseaux que dévoile, pour la première fois, ce documentaire.   Le 6 juin 1944 et dans les jours qui suivent, plus d'une centaine de lycéens parisiens quittent la capitale, par petits groupes, filant vers le Sud pour aller combattre les Allemands. Regroupés dans une organisation appelée le Corps Franc Liberté, ils font partie des plus jeunes résistants que la France ait connue. Mais ils ignoraient qu'un lycéen de leur réseau informait la Gestapo depuis plusieurs années. Pourquoi a-t-il trahi ? Etait-il le seul ? Le 10 juin 1944, il est trop tard pour se poser ces questions : 41 lycéens sont massacrés ce matin-là. Quinze périront en déportation. Des dizaines d'autres encore se cacheront dans les bois et repartiront combattre. Cette tragédie eut lieu le même jour que le massacre d'Oradour-sur-Glane, qui semble l'avoir éclipsée dans nos mémoires.
Télécharger l'application France tv