Quand la France sauvait des dissidents de Tiananmen La vidéo n'est pas disponible
Sur la Place Tiananmen, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, l'armée chinoise réprime dans le sang un mois et demi de revendications ... démocratiques. Au lendemain du massacre, alors que le monde entier découvre les corps des manifestants écrasés par les chars, le gouvernement chinois commence une traque sans merci pour se débarrasser des leaders des manifestations. Des dizaines d'entre eux sont arrêtés, jugés, emprisonnés, d'autres sommairement exécutés. Certains pourtant échappent mystérieusement à la purge. C'est l'histoire de l'opération secrète Yellow Bird, une opération d'exfiltration des dissidents chinois en danger de mort, dans laquelle la France a joué un rôle capital. Quatre dissidents chinois exfiltrés reviennent sur ces événements.
Télécharger l'application France tv