Plusieurs lois d'importance en faveur des droits des femmes ont été adoptées au cours du septennat de Valéry Giscard d'Esta ing, disparu le 2 décembre 2020 à l’âge de 94 ans. Comme la pilule remboursée par la Sécurité sociale, le divorce par consentement mutuel ou la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse. Dans une France où l’interruption volontaire de grossesse était encore interdite, les femmes avortaient quand même : à l’étranger, dans la clandestinité, et souvent au péril de leur vie. Des femmes et des hommes, au sortir des événements du mois de mai 1968, vont s'engager pour briser la loi du silence. De Gisèle Halimi, avocate, à Simone Veil, ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing, en passant par des médecins et des anonymes, ce magazine retrace l’histoire de ce long combat pour la légalisation de l’avortement, votée fin 1974, promulguée en janvier 1975 pour une période expérimentale de cinq ans et reconduite sans limite de temps par une loi du 31 décembre 1979.   Une reportage d'Alice Gauvin, Jean-Marie Lequertier et Guillaume Beaufils.
Télécharger l'application France tv