Le caporal-chef Maxime Blasco, 34 ans, du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces, a été tué au Mali lors d'un combat co ... ntre un groupe armé terroriste, a annoncé l'Elysée vendredi 24 septembre. Il avait été décoré de la croix de la valeur militaire avec étoile de vermeil puis de la médaille militaire des mains du président de la République.   Le magazine "13h15 le samedi" l’avait rencontré en juillet 2020, à l'occasion d'un reportage au cœur des forces de l'opération Barkhane. Ce soldat racontait comment il avait frôlé la mort en juin 2019.  Les forces françaises avaient alors pris en chasse des djihadistes dans la zone dite des trois frontières : Mali, Burkina Faso et Niger. Le début d’une nuit cauchemardesque. Au petit matin, alors que les combats font rage, un hélicoptère français est abattu par les forces ennemies. S’engage alors une deuxième phase : aller chercher les trois soldats blessés, au sol, au milieu d’une zone désertique, et les dégager de la carcasse de leur hélicoptère détruit par les djihadistes. Un autre hélicoptère va se poser en pleine zone de combat. Les trois hommes sont secourus dans des conditions inédites.    Le caporal-chef Maxime Blasco est le 52e soldat français tué au combat au Sahel depuis 2013.  
Télécharger l'application France tv