Bracelet électronique : la prison à la maison  La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Faustine Bollaert

C’est une alternative à la prison : le bracelet électronique dépossède les détenteurs de leur liberté, à domicile. Journées millimétrées, règles strictes, il suffit d’un seul écart pour que leur vie bascule à nouveau et se retrouve une fois encore entre les mains de la justice. Mylène, Kevin et Jordan sont sous contrôle judiciaire, détenus par un bracelet électronique à la cheville comme plus de 14 000 hommes et femmes en France. Surveillés 24/24, ils purgent leur peine chez eux en touchant du bout des doigts la liberté qu'ils espèrent proche. Aujourd’hui, nos invités témoignent sur le plateau pour briser les tabous et défendre le droit à une seconde chance.
Télécharger l'application France tv