présenté par : Tristan Waleckx

Ils sont une trentaine de militants LREM à accueillir Edouard Philippe avec ces cris.
La scène n’a rien de banal : ell e a lieu dimanche 24 avril, au Champ-de-Mars, juste avant le discours d’Emmanuel Macron fraîchement réélu !
Edouard Philippe le sait, il est populaire, très populaire. En janvier dernier, 61% des Français pensaient même qu’il ferait un meilleur président qu’Emmanuel Macron, selon un sondage.
Et c’est peu dire que ça agace à l’Elysée ! Selon Europe 1, le président aurait déclaré, en petit comité  : "Il me doit tout et il pense qu'on est égaux ? Il a fumé les vapeurs du port du Havre ?" Car l’ancien Premier ministre a lancé son propre parti, Horizons, et compte peser sur les élections législatives.
Un proche du président l’aurait récemment mis en garde, selon France Inter : « Édouard, tu as choisi de faire ton écurie, tu finiras palefrenier"  
Que prépare vraiment le maire du Havre ?
Celui qui se dit « loyal, mais libre » a-t-il décidé d’accélérer, avec pour objectif l’Elysée en 2027 ? Complément d’Enquête dresse le portrait de cet héritier devenu rival, et vous raconte ses relations complexes avec le président. Que sait-on de leurs échanges, leurs frictions pendant le quinquennat ? Longtemps surnommé le Sioux pour sa prudence légendaire, Edouard Philippe a grandi, à droite, dans l’ombre d’Alain Juppé.
On connait l’histoire, il finira par claquer la porte des Républicains, trahir disent certains, pour rejoindre Matignon en 2017.
D’inconnu il passe alors Premier ministre aimé des Français, avant d’être débarqué en plein Covid.
Ambitions, zones d’ombre, nouvelle vie : malgré son goût du secret, il a accepté de se confier à Complément d’Enquête.
Télécharger l'application France tv