présenté par : Adèle Van Reeth

Les yeux mi-clos, des gouttes de sang qui s’échappent de la couronne d’épines bien enfoncée, une plaie béante sous le sein droit et des mains perforées par les clous qui le tenaient à la croix. Ce Christ fut peint vers 1460, soit quatre siècles avant la naissance du cinéma gore. Mais la technique employée a pourtant plus d’un point commun avec le 7ème art. A l’origine de ce tableau se trouve le peintre Simon Marmion, né en 1425 près d’Amiens. Surtout connu pour ses enluminures, ces dessins multicolores peints à la main pour illustrer un texte, c’est l’un des artistes les plus importants de la peinture nordique du 15è siècle. Sans pour autant appartenir à une école définie, ce qui nuit à son accueil critique. Mais ce statut périphérique est peut-être ce qui lui donne la liberté d’innover en proposant ce Christ de pitié. Ce tableau a été créé avec un autre, de taille égale, qui représente la Vierge de douleur. Le petit format de ce dyptique, 43cm de long, permettait de le transporter facilement et pouvait être ouvert n’importe où pour servir de support à la prière.
Télécharger l'application France tv