présenté par : Adèle Van Reeth

L'artiste à qui l'on doit ces porteuses de vendange s'appelle Natalia Goncharova. Née en 1881 dans la campagne russe, son travail ... reflète la transition artistique que connaît la Russie au début du 20e siècle, entre tradition populaire, images religieuses et naissance d'un art nouveau. Le résultat ? Cette toile en est la parfaite illustration. Le caractère monumental de ces silhouettes, ainsi que leur visage énigmatique évoquent les icônes orthodoxes.
Dans un tout autre registre, l'épais contour qui délimite ces deux corps de façon exagérément simpliste fait écho aux gravures sur bois de l'imagerie populaire. Alors pourquoi faire jouer ensemble deux univers aussi opposés ? Parce que l'artiste croit en la possibilité d'un nouveau courant artistique national. Ce sera le néo-privistisme dont elle accompagne la création avec son mari, le peintre Larionov. Le but est d'attirer l'attention sur l'essence même de la peinture. 
Télécharger l'application France tv