Enfants de femmes battues, les oubliés La vidéo n'est pas disponible
Souvent oubliés et considérés comme des victimes collatérales, les enfants de femmes battues sont des rescapés. Lorsque ... leurs mères subissent des violences sous leurs yeux, la santé mentale et physique des enfants chancelle. Avec des séquelles souvent lourdes, parfois irréversibles. Cinq enfants devenus majeurs racontent la vérité du huis clos familial qui a meurtri leur enfance. Ils livrent leur lutte quotidienne pour détourner la colère qui gronde en eux.     De nombreux documentaires ont été consacrés aux femmes battues. Mais on ne s' intéresse que rarement aux enfants de ces couples. Ils sont pourtant des victimes à part entière. Même si les violences ne sont pas directement dirigées contre leur personne, elles engendrent de véritables traumatismes. Nous avons donné la parole à ces enfants devenus majeurs pour qu’ils nous racontent leur enfance et quels adultes ils sont devenus. A Saint Quentin, Kenny, Mélia et Louna, ont vécu la violence à la maison de manière crescendo : d’abord une violence psychologique invisible, puis les coups subis par leur mère. Sa demande de divorce après 24 ans de mariage lui est fatale. Cette fratrie de trois enfants raconte ce qu’ils ont vécu durant ces années et les dégâts multiples et inattendus qu’ont entraînées ces violences sur eux. Sephora a connu l’enfer des violences conjugales dés l’âge de 11 ans : sous ses yeux, sa maman est frappée, insultée, humiliée. Jusqu’au jour où pour ne pas mourir, elle tue son mari. Elle est acquittée, une première en France. Aujourd’hui, Sephora a 18 ans. Elle se reconstruit comme elle peut… Pascal Bruckner, philosophe et écrivain reconnu, a vu sa mère frappée par son père pendant des années. Pour s’en sortir, il se réfugie dans la littérature. Malgré cela, il dit avoir hérité parfois de l’agressivité de son père. Il donne des conseils aux enfants de femmes battues pour détourner la colère qui gronde en eux.
Télécharger l'application France tv