En 1918, alors que la Grande Guerre laisse l'Europe exsangue, un nouvel ennemi frappe sournoisement, sans visage ni drapeau ... : une grippe virulente se répand rapidement sur les cinq continents. Les populations n'y sont pas préparées, d'autres sont déjà affaiblies par les privations, et les gouvernements, qui ne savent comment y faire face, minimisent parfois son ampleur. La grippe espagnole fera, en 2 ans, 50 à 100 millions de morts : soit plus de victimes que la guerre elle-même. C'est de loin la plus meurtrière des pandémies modernes.
Télécharger l'application France tv