« L’odeur de l’essence » - OrelSan Auteur : OrelSan / Compositeurs : Skread & Phazz Chaq ue ligne de « L’odeur de l’essence » est importante, on s’attardera sur celle-ci : « Voilà c'qu'on a quand on censure les artistes ». Certains, à juste titre, voient ici la suite de « Suicide social » paru en 2011 sur « Le chant des sirènes ». Ses textes sont « souvent en bordel » mais là ils sont surtout précis, incisifs et crucifient le capitalisme et l’individualisme. Ce titre, dans l’ordre de l’album, succède - ce qui est tout sauf un hasard - à « Manifeste » d’une durée de 7’22 qui est un scénario de l’air du temps tragique. Skread, son « horloger » (mais également l’initiateur avec Ablaye du label 7th Magnitude créé bien avant le succès) est aux manettes avec la complicité de Phazz, petit nouveau dans la galaxie OrelSan. Avec ce titre il remplit la mission qu’il s’est donnée : « J’ai envie d’écrire des trucs qui servent à quelque chose ». Le dernier mot du texte est CRASH, on ne pourra pas dire que personne ne nous aura prévenu. Merci l’artiste.
Télécharger l'application France tv