France.tv - Programmes et replay des chaînes France Télévisions
accès à : Sur le front sur France 2 - france.tv

Sur le front

Ce format inédit et innovant (linéaire et digital), Hugo Clément nous emmène ... au plus près des femmes et des hommes qui se battent pour défendre la planète. Là où il y a urgence. Aller à la rencontre de celles et ceux qui consacrent leurs vies à protéger les écosystèmes. 

les dernières vidéos


toutes les vidéos

à propos

Ce format inédit et innovant (linéaire et digital), Hugo Clément nous emmène au plus près des femmes et des hommes qui se battent pour défendre la planète. Là où il y a urgence. Aller à la rencontre de celles et ceux qui consacrent leurs vies à protéger les écosystèmes. 

 

Présentation générale de "Sur le front"

 

« Sur le front » est un documentaire hybride à la rencontre de trois univers : le film de découverte, le documentaire animalier et le grand reportage d’investigation. 

Des caméras de qualité cinématographique sont utilisées à terre et sous l’eau, une large place est accordée aux images aériennes de drones via notamment des plans zénithaux (la caméra se trouve à la verticale juste au dessus de l’action en train de se dérouler). Dans sa manière d’incarner ces documentaires, Hugo Clément reprend des codes du numérique : il partage son ressenti, souligne des éléments clefs de l’enquête en se filmant sur le mode selfie. De leur côté, les combattant(e)s s’expriment parfois face caméra, droit dans les yeux, comme ils pourraient le faire face à un smartphone. 

C’est l’occasion de dévoiler des images exceptionnelles de la nature mais surtout de montrer que l’engagement et la mobilisation des citoyens portent leurs fruits, font fléchir les gouvernements, les pollueurs ou les braconniers. Il s’agit de dénoncer des scandales environnementaux, d’alerter sur des situations de grand danger, de présenter des projets industriels destructeurs inconnus du grand public mais également de mettre en avant  les moyens de s’y opposer et les dernières découvertes scientifiques qui permettent de garder l’espoir.

« Sur le front »  est décliné à la fois en série documentaire présentée en première partie de soirée sur France 2 et par une série de reportages réalisées spécialement pour le digital, diffusées chaque mercredi sur la page Facebook et Instagram de France TV Slash ainsi que sur les réseaux sociaux de France TV. 

 

 

Résumé du second numéro : "Sur le front des glaciers"

 

Nous partirons à la rencontre de deux aventurières qui ont choisi de s’installer sur un glacier du cercle polaire pour constater les effets du réchauffement climatique. Nous irons voir les derniers glaciers d’Afrique perdus au dessus de la forêt tropicale humide : leur disparition n’est plus qu’une question d’année. Et en France, nous suivrons les glaciologues les plus engagés.

 

* De grandes aventures humaines

Dans ce film nous suivons en exclusivité l’expédition de sauvetage de Mike Horn et de Borge Ousland au Pôle Nord. En décembre dernier, les deux explorateurs ont failli y laisser leur vie, le manteau de glace de la banquise s’est avéré anormalement trop mince et a rendu leur périple très périlleux.

Nous partageons également le quotidien de Hilde et Sunniva deux bénévoles exceptionnelles qui ont tout quitté pour s’installer pendant 9 mois le plus au nord possible de la planète dans une cabane de trappeur d’où elles enregistrent les modifications du climat arctique.

 

 

* Les preuves d’une fonte qui s’accélère

Nous révélons des images exclusives de time laps, ces vidéos ne laissent plus aucun doute sur la disparition imminente des glaciers en France, en particulier à Argentière. Tandis qu’au Pôle Nord, ces clichés permettent de visualiser le phénomène de surge, les glaciers en mauvaise santé se mettent subitement à avancer très vite et s’effondrent dans l’océan. Heidi Sevestre, glaciologue nous explique sur place ce phénomène et le lien avec les épisodes de canicule, d’inondations et de tempêtes qui surviennent désormais de plus en plus souvent en France.

 

 

* Des raisons d'espérer

Date historique pour une équipe de chercheurs suisses, il viennent avec succès de tester un prototype en mesure de sauver les glaciers. Ils nous dévoilent leurs premières expériences en exclusivité. 

 

 

* Des combattants mobilisés

Nous allons à la rencontre de ceux qui ont décidé de se battre. Au Pérou, toute la population d’une vallée se mobilise pour éviter les conséquences dramatiques d’un tsunami de montagne. En Autriche, des citoyens militants veulent contrer un projet dévastateur. Des promoteurs, l’été dernier, ont attaqué un glacier à coups de tractopelles dans le but d’étendre le domaine skiable. 

 

 

* L’incroyable sauvetage de Mike Horn

Hugo Clément, en étant sur le bateau de Mike Horn aux côtés de Jessica, l’une de ses filles, a suivi de très près les incroyables rebondissements du sauvetage des deux aventuriers. Nous révélons les images exclusives de leur éprouvante traversée. Ils ont été confrontés à l’alarmante dégradation de la banquise. La glace ne s’étant pas formée à l’automne, ils ont dû traverser des zones d’eau au lieu de la banquise. Mike est même tombé deux fois dans les eaux glaciales de l’océan arctique. Parfois, ils se sont retrouvés sous la pluie, preuve que les températures ont été parfois positives alors qu’elles auraient dû constamment être autour de -40° degrés…

 

 

* La terrible menace d’un tsunami de montagne (Pérou)

Derrière les images d’un magnifique lac glaciaire bleu turquoise se profile une angoissante perspective.
Si la fonte du glacier qui surplombe le lac s’accélère brutalement, cet immense réservoir va déborder et ensevelir toute une vallée.
Afin d’éviter que ce tsunami de montagne puisse occasionner des milliers de victimes, les écoles de la ville la plus proche s'entraînent régulièrement à quitter les lieux en 15 minutes pour se réfugier en hauteur.
Près du lac des équipes se relaient pour surveiller le lac 24h/24 et donner l’alerte le plus rapidement possible.

 

 

* Des glaciers qui avancent (Pôle Nord)

Il y aurait en ce moment dans le monde, des glaciers qui ne reculent pas comme les autres mais qui au contraire progressent. Ils sont rares (1% des glaciers du monde) et particulièrement difficiles d’accès. Mais nous allons découvrir sur place grâce à la glaciologue Heïdi Sevestre que cette avancée est une très mauvaise nouvelle. En s'avançant, ils s’effondrent et fondent dans l’océan.

 

 

* La disparition de la Mer de glace (France)

Tous les Français connaissent le plus grand glacier français et tous savent qu’il fond. La plupart ignore que la fonte s’est accélérée très brutalement, lors de la canicule de 2003 plus précisément. Lors de notre tournage en décembre, Delphine Six, glaciologue a constaté que le site perdait 5 mètres d’épaisseur par jour soit 1 mètre tous les 20 jours. Ce paysage se modifie a une vitesse effrayante.

 

 

 

L'édito d'Hugo Clément

 

"C’est en observant les tempêtes en France, les inondations, l’élévation du niveau de la mer que j’ai décidé de m’intéresser aux glaciers et en particulier à la banquise arctique. Elle nous paraît si loin alors qu’elle a un impact direct sur nos vies en influençant directement notre climat.

J’ai été très marqué par des images ces derniers mois : des ours polaires qui attaquent un village en Russie car la banquise ne s’est pas formée assez vite. Ils sont prisonniers sur la terre ferme face à un océan qui peine à geler et deviennent affamés. J’ai vu également que des habitants des Alpes, en Suisse, organisaient une cérémonie d’enterrement d’un glacier l’été dernier : il vient de disparaître sous leurs yeux. 

D’autres actualités m’ont glacé le sang. Comment supporter qu’une station de ski autrichienne envoie des tractopelles sur un glacier pour le rendre skiable ? Comment accepter que certaines stations françaises déposent de la neige sur les pistes par hélicoptère afin de pallier des températures anormalement élevées ?

Lors de cette enquête, nous avons rencontré des combattants qui se mobilisent pour contrer ces dérives, des glaciologues qui s’organisent pour sauver les populations menacées et des lanceurs d’alertes (des lanceuses d’alerte d’ailleurs pour l’immense majorité) ainsi que des scientifiques porteurs des solutions innovantes pour sauver ces géants. 

Nous avons aussi découvert un monde fascinant, d’une beauté renversante. Pendant le tournage, je me demandais si nos enfants pourront contempler ce que je vois aujourd’hui ?
Si ils seront en mesure d’admirer la force et la beauté brute de ces géants blancs ? Si la France sera-t-elle encore protégée par ce bouclier polaire ?

La situation est difficile, mais j’ai encore de l’espoir. Le combat n’est pas perdu. Pour certains glaciers de montagne, c’est trop tard, ils sont condamnés. En revanche, pour les calottes glaciaires du Pôle nord et de l’Antarctique, les plus importantes d’un point de vue climatique, on peut encore faire quelque chose. C’est maintenant qu’il faut agir, car les décisions prises aujourd’hui n’auront pas d’impact avant au moins dix ans. Il y a une grosse inertie dans la nature, notamment au niveau des glaciers. Même si on coupe les émissions de gaz à effet de serre aujourd’hui, ils continueront à subir les effets de nos excès passés pendant un moment.

C’est pourquoi il est urgent de convaincre les responsables politiques d’agir sur le sujet."