présenté par : Laurent Bignolas

Chroniqueuse : Caroline Roux      Caroline Roux reçoit Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste, profondément ... choqué par l’agression dont a été victime le chef de l’État, dans la Drôme mardi 8 juin 2021.   Emmanuel Macron, la gifle   Dans les 4 vérités, Olivier Faure revient sur la gifle donnée par un jeune homme de 28 ans lors d’un déplacement de président de la République dans la Drôme le 8 juin 2021. L’Élysée, de son côté, a expliqué qu’il ‘fallait passer à autre chose’, qu’il s’agit d’’un acte isolé alors que certains responsables politiques traduisent cela par de la colère’.  « Cela traduit effectivement une colère, aussi une déliquescence. Nous vivons un moment très particulier, en trois jours vous avez eu trois évènements qui ont montré à quel point le débat politique peut déraper : le complotisme, Papacito (un YouTubeur d’extrême-droite) et la gifle. Le débat présidentiel qui doit commencer peut prendre une tournure totalement folle » explique Olivier Faure et d’ajouter « Nous devons absolument revenir à ce que sont nos fondamentaux ».  Concernant les Gilets jaunes, « si on cherche à analyser les raisons de cette colère, qu’est-ce qu’il fait qu’à un moment c’est la colère qui l’emporte ? C’est le sentiment que vous n’êtes plus entendu et qu’est-ce que l’on fait pour conjurer ce sentiment ? Et bien on approfondit la démocratie ».     Régionales, que va devenir le front républicain ?   En région PACA, avec les derniers rebondissements entre LREM et LR, Renaud Muselier serait en situation de perdre face au Rassemblement national. « Nous ne ferons rien qui puisse favoriser la victoire du Front national. En revanche, il n’y a pas qu’en PACA que l’extrême-droite peut l’emporter. (…) Il n’y a aujourd’hui aucune dynamique de rassemblement, je souhaite un rassemblement qui soit fait sur des bases saines » annonce l’homme politique français.    « Je partage l’avis que Jean-Luc Mélenchon a, à plusieurs reprises, franchi la ligne rouge et qu’il ne peut pas être celui qui rassemble la gauche et les écologistes. J’ai d’autres candidatures : Anne Hidalgo, je pense qu’elle est celle qui a montré par sa rigueur qu’elle pouvait être celle-là » explique Olivier Faure concernant l’élection présidentielle de 2022.   Enfin, le Premier secrétaire du Parti socialiste aborde le sujet très polémique de la réforme des retraites : « Tout dépendra de quelle réforme des retraites : s’il s’agit de renforcer les droits de celles et ceux qui ont travaillé, je suis d’accord j’ai aussi remarqué que ce n’était pas l’idée, si c’est pour dire que la facture Covid doit être payée par ceux qui partent à la retraite, la réponse est non » finit par défendre l’élu PS.
Télécharger l'application France tv