présenté par : Thomas Sotto, Julia Vignali

Chroniqueuse : Caroline Roux   ntu, Cantarell, 'Open Sans', 'Helvetica Neue', sans-serif;">Le député de l'Essonne Nicolas Dupont-Aignan rejoint la course à l’Élysée pour la troisième fois. Celui qui avait appelé au rassemblement derrière Marine Le Pen après son échec au premier tour des élections de 2017 souhaite faire « cesser la politique de l’autruche ». Aujourd’hui, il est l’invité de Caroline Roux dans les 4 vérités.    Tandis que le gouvernement n’écarte pas une potentielle cinquième vague, suite à la reprise épidémique, Emmanuel Macron s’est exprimé pour sonner le rappel vaccinal. Une troisième dose sera donc administrée aux plus de 65 ans, aux personnes en situation de comorbidité et au personnel soignant sous peine de se voir retirer leur passe sanitaire. S'il ne conteste pas les décisions, le fondateur de Debout la France déplore les allocutions contradictoires émises par les membres du gouvernement.
Quant à la précarité des services d’urgence, il dénonce la politique gouvernementale du chef d’État, Emmanuel Macron avec véhémence : « son gouvernement a fermé définitivement 5700 lits, c’est 20% de lits fermés car il n’y a pas de personnel ».    Bilan du quinquennat macroniste : la « politique de l’autruche » ?    Celui qui se dit « ulcéré » par les « mensonges » répétés du pouvoir étatique en place, ne se laissera pas convaincre par le bilan économique d’après-crise : « On ne fait que compenser la baisse ». Une croissance économique qui a un prix, rappelle l’ancien maire d’Yerres (Essonne), dubitatif quant à la politique du « quoi qu’il en coûte » qui creuse le déficit français. « Je demande d’urgence qu’on fasse des économies sur les gaspillages pour pouvoir redéployer l’argent sur les hôpitaux ». C’est justement le sujet qu’aborde notre invité dans un livre polémique « Où va le pognon ? » qui dénonce la politique monétaire et budgétaire du gouvernement à l’origine du trou béant dans les caisses de l’État. Fraude à la carte vitale, escroquerie à la TVA, racket des sociétés autoroutières… Il démantèle les scandales cachés pour rétablir la pérennité économique du pays.     Élysée 2022 : la chasse aux maires    Pour sa troisième tentative, Nicolas Dupont-Aignan est rodé. Si les signatures des maires pour faciliter son éligibilité semblent timides, il n’en reste pas moins déterminé à évincer son « principal adversaire » :  Emmanuel Macron. Alors qu’une partie de son électorat s’est ralliée à la candidate Marine Le Pen, une nouvelle ombre au tableau peut ternir sa campagne, celle de la candidature potentielle du polémiste Éric Zemmour dans le sillage des électeurs de Debout la France. Au micro de Caroline Roux, Nicolas Dupont-Aignan conclura cette entrevue sur ces mots : « Je suis Gaulliste, je veux l’indépendance mais je veux le rassemblement des Français ».
Télécharger l'application France tv