présenté par : Thomas Sotto, Julia Vignali

Chroniqueuse : Caroline Roux    Caroline Roux reçoit Aurore Bergé, présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationa le, dans les 4 vérités.   Après sept jours de mouvement de grève en Guadeloupe, la colère ne retombe pas en Guadeloupe. Soixante-sept personnes ont été interpellées et des barrages bloquent toujours plusieurs routes de l’île. La Martinique vient également de lancer un appel à la grève générale. Au cœur de la mobilisation ? L’obligation vaccinale pour les soignants, mais aussi la généralisation du pass sanitaire. Comment faire baisser la tension ? En Guadeloupe, des renforts armés ont dû être déployés sur place pour rétablir l’ordre. « La Guadeloupe n’est pas extérieure à la France. La même loi doit s’appliquer à savoir l’obligation vaccinale pour les soignants qui est maintenant massivement respectée. Mais la dynamique vaccinale est encore trop peu présente dans la population générale », a estimé Aurore Bergé, la présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale, invitée sur plateau des 4 vérités sur France 2, ce lundi 22 novembre. « On ne peut pas prendre le risque que les Français soient mis en danger - physiquement et sanitairement - par le comportement d’une minorité », a-t-elle ajouté. En Outre-mer, la contestation contre les restrictions sanitaires est devenue l’expression d’un profond malaise social. Mais le gouvernement appelle à la fermeté. « En aucun cas, les violences ne peuvent être justifiées », a rappelé Aurore Bergé. « La négociation ne peut pas exister dans le chaos », a-t-elle ajouté.   Face à la cinquième vague de l’épidémie, faut-il accélérer la troisième dose pour tous ? Invité du Grand rendez-vous, diffusé sur Europe 1, Cnews et Les Échos, dimanche 21 novembre, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a alerté l’opinion en déclarant : « La cinquième vague démarre de façon fulgurante ». À partir du 1er décembre, la troisième dose de vaccin sera ouverte aux personnes de plus de cinquante ans. « On est prêts. Il faut continuer à convaincre », a appelé Aurore Bergé au micro de Caroline Roux. Doit-on s’attendre à de nouvelles restrictions dans le quotidien ? « Si on veut tout faire pour éviter ces nouvelles règles, on doit faire respecter le pass sanitaire et continuer la campagne de vaccination ».     Peng Shuai : « On ne la voit pas libre »     Autre sujet brûlant. Dimanche 21 novembre, la joueuse de tennis chinoise Peng Shuai est réapparue dans plusieurs vidéos, après plusieurs jours de disparition, suite à ses accusations de viol de la part d’un ancien ministre du régime chinois. Néanmoins, ces apparitions ne suffisent pas à rassurer. Depuis plusieurs jours, de nombreux sportifs se sont mobilisés pour avoir des nouvelles rassurantes. « On a des images envoyées par des dignitaires chinois. On ne la voit pas s’exprimer, on ne la voit pas libre. Je souhaiterais qu’elle soit face à des journalistes qui pourraient démontrer qu’elle va bien et qu’elle est dans des conditions libres de faire valoir ses droits en tant qu’être humain », a conclu Aurore Bergé.
Télécharger l'application France tv