présenté par : Thomas Sotto, Julia Vignali

Chroniqueur : Jeff Wittenberg    Jeff Wittenberg reçoit Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relan ce, dans Les 4 vérités.   Jour après jour, la cinquième vague de Covid-19 progresse, d’autant plus avec l’irruption du variant sud-africain Omicron. Huit cas "possibles" de contaminations au variant Omicron ont été détectés en France, a annoncé le ministère de la Santé, dimanche 28 novembre. Jeudi 25 novembre, le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé de nouvelles mesures sanitaires comme la généralisation de la troisième dose et le retour du masque à l’intérieur… Sont-elles suffisantes pour contenir la nouvelle flambée de l’épidémie ? « Elles sont nécessaires. Elles permettront d'avoir la vie la plus normale possible et à l’économie de tourner correctement », a estimé le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, invité sur le plateau des 4 vérités, lundi 29 novembre, sur France 2. Le ministre se dit serein concernant la croissance française. « Elle repose sur des bons fondamentaux », a-t-il précisé, appelant à garder son « sang-froid ». Les points de préoccupation ? Les difficultés d’approvisionnement, notamment dans le secteur du bâtiment ou l’industrie automobile, mais aussi celles du recrutement, dans l’hôtellerie ou la restauration, et l’inflation. À l’aube de la période des fêtes de Noël, une des périodes les plus fastes pour les commerçants, faut-il s’attendre à de nouvelles mesures restrictives ? « Nous devons tout faire pour les éviter. Cela dépend de notre comportement et de nos choix individuels », a renchéri le responsable.Il l’assure : « Nous serons toujours là, pour protéger les salariés et les entreprises ». Dans ce cadre, Bruno Le Maire a annoncé le prolongement du contrôle renforcé des investissements étrangers d’une année supplémentaire.     Bruno Le Maire a demandé, la semaine dernière, le déréférencement du site Wish des moteurs de recherche et des magasins d’applications, en raison de la non-conformité des produits vendus. Or, pour le moment, les plateformes ne semblent pas avoir réagi. « Je leur laisse encore quelques jours, le bénéfice du doute. Ensuite, je porterai l’affaire devant la justice et ils seront condamnés », a assuré le ministre. Sur le sujet, il se montre extrêmement ferme : « Les géants du numérique ne sont pas au-dessus des lois ». Quant au site Wish : « Soit il obéit aux règles de protection des consommateurs, soit non seulement, je demanderai son déréférencement, mais j’interdirai aussi la présence de Wish sur le territoire français ».     Crise aux Antilles : vers un retour au calme ?     En pleine crise aux Antilles, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, est arrivé en Guadeloupe, dimanche 28 novembre. Quelques jours auparavant, il avait affirmé que le gouvernement était « prêt » à évoquer la question de l'autonomie si cela pouvait permettre de « résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens ». Des propos qui ont suscité une vive polémique. Bruno Le Maire a d’abord soutenu son homologue et défendu son action. « Rien n’est possible sans le rétablissement de l’ordre et le retour au calme. Il faut ensuite répondre aux inquiétudes économiques et sociales. Enfin, sur certains sujets spécifiques, il faut peut-être donner plus de responsabilités aux acteurs locaux », a-t-il rappelé, ne souhaitant pas raviver la polémique.   À quelques jours du congrès Les Républicains, qui investira le candidat de la droite à la prochaine élection présidentielle, Bruno Le Maire a déploré un certain nombre « d’angles morts » dans les débats, comme le numérique ou la question environnementale.
Télécharger l'application France tv