présenté par : Thomas Sotto, Julia Vignali

Chroniqueuse : Caroline Roux    Caroline Roux reçoit Jordan Bardella, président du Rassemblement National, dans les 4 vérit és.   Quatre jours avant le second-tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se préparent pour le célèbre débat de l’entre-deux tours, qui se tiendra mercredi 20 avril, en direct à 21 heures, sur TF1 et France 2. Cinq ans après leur première confrontation, en 2017, ce nouveau face-à-face s’annonce sous haute tension. « Cela fait cinq ans que nous travaillons ardemment pour apporter des réponses aux Français. Aujourd’hui, nous sommes prêts », a commenté Jordan Bardella, invité des 4 Vérités, ce mercredi 20 avril, sur France 2, précisant que « deux visions » vont s’affronter ce soir. « Il est temps aujourd’hui de porter une femme à la présidence de la République française », a ajouté le président du Rassemblement national (RN), au micro de Caroline Roux.     Le tirage au sort a désigné Marine Le Pen pour ouvrir le débat. Elle entamera cette confrontation sur le thème phare de son programme : le pouvoir d’achat. « Marine Le Pen est très sûre d’elle. Elle a les compétences nécessaires pour être la prochaine présidente de la République. Mais surtout : elle parle du quotidien des Français. Marine Le Pen est candidate pour servir la France et les Français », décrypte le responsable d’extrême droite. Cinq ans après ce qu’elle considère comme son « plus gros échec politique », Marine Le Pen entend bien tirer des leçons de ses erreurs passées. De son côté, le président sortant devra défendre et assumer son quinquennat. « Ce soir, cest un moment de vérité, chacun livrera la sienne. Je veux dire aux Français : 'N’écoutez pas les marchands de peur, ne vous fiez pas aux caricatures. Écoutez ce que Marine Le Pen a à vous dire ce soir' », a-t-il précisé, appelant à la « sérénité et l’apaisement ».     Autre mesure phare du programme de Marine Le Pen ? Le port du voile. Sur ce point, la candidate semble, ces derniers jours, avoir rétropédalé. « On cherche à nous faire un faux procès depuis 10 jours. Je pense que le voile n’est pas souhaitable dans notre société. Mais nous n’en faisons pas notre priorité », a expliqué Jordan Bardella. L'âge pourrait-il rentrer en compte ? « Il n’est pas question d’âge. Le voile est devenu aujourd’hui un instrument militant pour les islamistes », a-t-il ajouté, assurant que personne ne serait « pointé du doigt » et que ce sujet sera débattu à l’Assemblée nationale, si Marine Le Pen est élue.     Arrivé en troisième position au premier tour, Jean-Luc Mélenchon, a demandé aux Français, mardi 19 avril sur BFM TV, de « l’élire Premier ministre ». Pour Jordan Bardella, le représentant de la France insoumise entretient une « ambiguïté vis-à-vis d’Emmanuel Macron ». « Notre sujet est l’élection présidentielle. Laissez-nous montrer que l’on peut faire mieux pour améliorer le quotidien des Français », a-t-il conclu.
Télécharger l'application France tv