disponible +30 jours

Télématin
Musique - Happy Birthday Mickey

diffusé le ven. 16.11.18 à 8h48
actualités & société | 10 min | tous publics
toutes les vidéos ajouter à ma liste

Chroniqueur : Alex Jaffray   

 

 

Walt Disney était précurseur dans sa manière d’aborder la musique à l’image. Et Mickey, fut le terrain de nombreuses expérimentations sonores. Alex nous en livre quelques secrets…

 

 

Une bande sonore en directe

 

Mickey nait juste après l’explosion du cinéma parlant (1928).

Immédiatement, Walt pense à un dessin animé où la musique et l’action seraient synchronisées. Ce qui n’est pas facile à réaliser. Un soir, il réunit ses amis autour d’une séquence de « Steamboat Willie », un de ses premiers courts métrages. Toute l’équipe se trouve dans une petite pièce où chacun improvise en direct l’accompagnement sonore. L’un joue de l’harmonica, les autres produisent des effets avec des cloches de vaches, un autre siffle le personnage de Mickey, une signature. Cette bande sonore est transmise aux spectateurs grâce à un haut-parleur rudimentaire.

Le public n’est pas très convaincu mais Disney est persuadé d’avoir trouvé la bonne solution.
Quelques mois plus tard, la première séance d’enregistrement a lieu réunissant un orchestre de 17 musiciens et les trois meilleurs bruiteurs de New-York.

Le film « Steamboat Willie » (1928) obtient un triomphe.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9jIQbN8I930

 

 

La voix de son maître

 

Disney décide ensuite de donner une voix à son héros. Il fait de nombreux essais. Il est seul à sentir le genre de fausset-criard qu’il faudrait à Mickey. Alors, il va prendre lui-même cette voix (pendant 20 ans). Ici accompagné de Billy Bletcher, la voix de Pete, le gros chat ennemi de Mickey.

 

https://www.youtube.com/watch?v=ihIvqi3Adjs

 

Sur le plan technique, les pistes sonores deviennent de plus en plus compliquées et souvent, elles sont enregistrées avant que les animateurs se mettent au travail. Autrement dit, une fois l’histoire écrite, on prépare une partition et on l’enregistre. Les animateurs peuvent travailler suivant le rythme de la piste sonore.

 

 

Disney et la musique classique

1940. Walt Disney se lance dans une nouvelle expérience cinématographique : associer l'art de l'animation à la musique classique. En collaboration avec le maestro Leopold Stokowski, il va créer le premier Concert Filmé. « Fantasia » est né. Il comporte huit séquences musicales (Bach, Schubert, Stravinsky etc..., interprétées par l’orchestre de Philadelphie. Véritables variations sur des images animées, elles sont destinées à établir un lien entre musique et cinéma. Pour l’occasion, les ingénieurs de la Walt Disney Company créent en 1939 le système stéréophonique « Fantasound » sorte de premier système de son 360° où plusieurs pistes sonores sont diffusées sur les écrans pour reproduire l’espace d’un concert. Malheureusement, le coût des équipements, la spécificité des installations feront que le film ne marchera pas. Un extrait avec l’emblématique Mickey Mouse, chef d’orchestre-apprenti sorcier.

 

https://www.youtube.com/watch?v=LpKA9n-75tQ

 

 

Annonce concert Roger Hodgson

 

Roger Hodgson de « Supertramp », chanteur et compositeur des chansons dont vous connaissez tous les paroles, offrira trois concerts exceptionnels à l’occasion du 40ème anniversaire de la sortie de l’album mythique « Breakfast In America » le 31 mai, 2 et 3 juin à L’Olympia ! Il reste des places pour le 3 juin !


du même programme

+30j
+30j

à voir aussi