À Lyon en 1975, le rock et plus largement les musiques électrifiées sont interdites de séjour, après que le maire Louis Pra ... del ait décrété le lendemain d’un concert de Led Zepellin théâtre d’échauffourées au Palais des sports : « Plus jamais de musique de sauvages dans ma ville ».

La réaction de survie de toute une jeunesse lasse d’attendre de nouveaux lendemains qui chantent, va se traduire dans l’expression d’une musique rock réinventée dans le sillon du mouvement punk, dont l’onde de choc va rayonner bien au-delà de l’agglomération et faire titrer aux médias nationaux : «Lyon, Capitale du rock ».
Fermeture de la bannière
Découvrez l’application France TV installer
Télécharger l'application France tv