On dit que l’œil voit avant que l’oreille n’écoute. Mais quand l’œil ne voit pas ou plus, l’oreille le remplace. La lecture par un donneur de voix permet à toutes les personnes déficientes visuelles d’étancher leur soif immense de lectures.   L’association des Donneurs de Voix a permis l’installation de 113 Bibliothèques sonores à travers la France et un catalogue d’une dizaine de milliers de titres.   Dans le cadre de son métier, Jean-François Sanz, directeur artistique et commissaire d’exposition, doit beaucoup lire. Il nous raconte comment il dépasse son handicap et comment il a appris à s’en faire un atout. Il ne connaît pas encore les Bibliothèques sonores et va découvrir celle de Paris.   Marie Jacomin est une personne malvoyante tardive comme Jean-François. Amoureuse des livres, ancien professeur de français, elle ne pouvait se résoudre à faire le deuil de la lecture.
En passant une journée avec elle dans son quartier parisien de la Butte aux Cailles, nous découvrons comment elle a pu ne rien changer à ses habitudes : lire et corriger les épreuves ! Elle est devenue une audio lectrice assidue et correctrice sonore de la Bibliothèque sonore de Paris.   Barbara Lalande est l’actuelle présidente de la Bibliothèque sonore d’Aulnay-Sous-Bois, traditionnellement dirigée par une personne malvoyante. Nous la rencontrons au milieu de son équipe composée de personnes non voyantes et de voyants. Elle est malvoyante de naissance et audio-lectrice tardive. Mais si elle s’y est mise tard, elle passe aujourd’hui son temps avec les livres.  
Télécharger l'application France tv