France.tv - Programmes et replay des chaînes France Télévisions
La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Mélanie Taravant

Hier au palais impérial de Tokyo, Naruhito est devenu, à 59 ans, le 126ème empereur du Japon. Son père, Akihito, empereur depuis ... 1989, avait abdiqué la veille. Son règne, baptisé l'ère Heisei - « paix en devenir » -, a été marqué par la montée des inégalités et de la précarité, sur fond de vieillissement démographique. L'institution impériale est sclérosée, percluse d’obligations. Ses membres ne jouissent pas des droits élémentaires de leurs concitoyens. Naruhito n’a même pas le droit d’abdiquer (son père a pu le faire grâce à une loi d’exception). La succession est réduite à trois héritiers, notamment en raison du refus de laisser une femme accéder au trône. La figure la plus tragique de cette famille est sans doute celle de la nouvelle impératrice Masako. Elle incarne la difficile condition des femmes japonaises. Jeune, cette brillante diplomate avait une grande carrière devant elle. Elle a dû la sacrifier pour épouser le prince Naruhito. Alors qui est Naruhito, le nouvel empereur japonais ? A-t-il la carrure pour moderniser l’institution millénaire ? Pour libérer la plus vieille dynastie du monde du poids de la tradition ?   Nous en parlons avec Dorian Malovic, journaliste, chef du service Asie au quotidien La Croix, dans C à dire ?!