présenté par : Anne-Elisabeth Lemoine

La chloroquine est une piste, et c'est pour l'instant la seule. L'ensemble de la communauté scientifique et les autorités sanitaires ... manifestent la plus grande prudence, parce que l'infectiologue prestigieux, reconnu et honoré Didier Raoult s'est affranchi pour son test de tous les standards scientifiques en vigueur : pas de tirage au sort des patients, pas de groupe placebo, pas de double aveugle où ni les patients ni les soignants ne savent qui est traité, pas de relecture scientifique. Le ministre Olivier Véran a dit que « jamais aucun pays au monde n'a accordé une autorisation de traitement sur la base d'une étude comme celle-ci ». Didier Raoult lui plaide l'urgence sanitaire. Et il est vrai qu'il y a des vies à sauver. La question est la suivante : est-ce que ça marche vraiment ?
Télécharger l'application France tv