Faut-il "ne pas humilier la Russie" ? La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Karim Rissouli, Thomas Snégaroff, Laure Adler, Camille Diao

L'incompréhension et même la colère des Ukrainiens après l'appel d'Emmanuel Macron le week-end dernier "à ne pas humilier l a Russie". Des propos qui ont aussi choqué les pays voisins de la Russie et qui dessinent une ligne de fracture entre les Européens de l'Est et de l'Ouest qui n'ont visiblement pas les mêmes objectifs de guerre. Mais après le martyr de Marioupol, de Severodonetsk et les crimes de Boutcha, et alors que la guerre est loin d'être terminée, Emmanuel Macron s'est-il trompé de timing ? Comment comprendre cette sortie du président français ? Faut-il y voir du cynisme ou au contraire du pragmatisme ? A t-il raison de faire la différence entre ne pas humilier la Russie et ne pas humilier Vladimir Poutine ? 105 jours après le début de l'invasion russe, Karim Rissouli ouvre le débat avec ses invités.   Invités :   - Bertrand Badie, politiste, professeur émérite à Sciences Po, spécialiste des relations internationales, auteur de l’édition augmentée et réactualisée de "Le Temps des humiliés - Pathologie des relations internationales" aux éditions Odile Jacob   - Richard Werly, journaliste pour le média en ligne Suisse Blick, ancien correspondant permanent à Paris du quotidien suisse Le Temps   - Marianna Perebenesiuk, membre du collectif "Stand With Ukraine"   - Stephane Siohan, journaliste, correspondant en Ukraine pour Libération et RFI, co-auteur avec Régis Genté de "Volodymyr Zelensky, Dans la tête d’un héros" aux éditions Robert Laffont   - Jean-François Bouthors, écrivain, journaliste, collaborateur de la revue Esprit et éditorialiste à Ouest-France, auteur de l’article "La vraie nature de l’humiliation russe" publié dans la revue Esprit (mars 2022)   La liste de Laure :   "Et si l'Ukraine libérait la Russie ?", de André Markowicz (Editions du Seuil)
Télécharger l'application France tv