Hôpital, école : comment éviter le naufrage ? La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Karim Rissouli, Thomas Snégaroff, Laure Adler, Camille Diao

Mission "flash" pour sauver les urgences des hôpitaux. "Job dating" pour recruter des professeurs pour la prochaine rentrée des classes. Les anglicismes se bousculent au chevet d'un service public malade auxquels Emmanuel Macron a consacré ses deux derniers déplacements. Mercredi 1er juin, il était à Cherbourg avec la nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourguignon. Ce jeudi 2 juin, c'est à Marseille que s'est rendu le président de la République auprès de Pap Ndiaye, nouveau ministre de l'Éducation nationale pour parler de l'école du futur.    Hôpital et école. Ces deux services publics ont tenu et même compensés les manquements de l'État lors de la crise du covid entre manque de moyen, de reconnaissance et de perspective. Comment les sauver et les rendre à nouveau efficace ?     Invités :   Olivier Bareau, économiste, président de l’Institut Sapiens, professeur en sciences de gestion à l’université de Bordeaux    - François Crémieux, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM)    - Dr Jehane Fadlallah, médecin au service d’immuno-pathologie de l’hôpital Saint-Louis (Paris)    - Lucie Castets, porte-parole du collectif “Nos services publics”    - Sébastien Soriano, directeur de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), co-auteur avec Vincent Feltesse de la note "Services publics et transitions : réformer la réforme de l’État" pour Terra Nova    - Jean-Rémi Girard, enseignant au lycée Renoir à Asnières sur Seine, président national du Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur (SNALC)   - La liste de Camille   - Le livre "Public" d'Antoine Vauchez, aux éditions Anamosa.  
Télécharger l'application France tv