France.tv - Programmes et replay des chaînes France Télévisions
La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

La veille d'une deuxième grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye reçoit cet après-midi ... les partenaires sociaux en compagnie de la ministre des Solidarités Agnès Buzyn. Les principaux leaders des syndicats sont absents de cette réunion, histoire de maintenir la pression sur le gouvernement. Ils sont représentés par des négociateurs de leurs organisations.    Hier, le journal Le Parisien révélait que le haut-commissaire aux retraites avait omis de mentionner dans sa déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) des liens avec le secteur de l'assurance. Problème : les assureurs sont plutôt favorables à la réforme des retraites dont il assure la promotion. Jean-Paul Delevoye a donc annoncé lundi matin sa démission du poste d’administrateur, bénévole, au sein d’un institut de formation de l’assurance "pour clore toute polémique".   Édouard Philippe, pour sa part, a déclaré au Journal du Dimanche du 8 décembre être "déterminé à mener la réforme à son terme et très soucieux de le faire en respectant les gens et en répondant à leurs inquiétudes" mais le premier ministre est également conscient qu’il faudra "faire du 'en même temps' : fermeté sur les principes, sans laquelle cette réforme n’existe plus ; mais aussi souplesse pour les points qui ont été ouverts, par exemple sur le calendrier". La réforme des retraites devrait être présentée dans le détail mercredi par le chef du gouvernement.   Du côté des syndicats, l’opposition ne faiblit pas. Interviewé lui-aussi par le JDD, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez est catégorique : "nous tiendrons jusqu’au retrait" de la réforme des retraites. Philippe Martinez s’est également félicité du "très beau succès" des trois premiers jours de grève. Une grève qui pourrait bien durer encore plusieurs jours.   La mobilisation face à la réforme des retraites donne également lieu à des premiers signes de convergence des luttes, ou en tout cas à un début de coagulation des colères. Ce matin, les syndicats CGT et Solidaires de la SNCF et de la RATP ont bloqué certains dépôts de bus en région parisienne et ils ont été rejoints dans leur action par des Gilets jaunes et des étudiants mobilisés eux-aussi.   Deux jours avant la présentation détaillée de la réforme, le gouvernement fait face à une opposition toujours aussi forte et plusieurs députés de la majorité ont été envoyés sur le terrain pour la défendre et pour convaincre les Français de ses bienfaits. Mais le gouvernement arrivera-t-il à imposer son projet de retraite universelle ? Sur quels points peut-il encore négocier et lâcher du lest ? Qui du gouvernement ou des syndicats gagnera la bataille de l’opinion ?     Invités :   • Raymond Soubie, Président des sociétés de conseils Alixio et Taddeo.   • Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l’institut de sondages IFOP.   • Françoise Fressoz, éditorialiste pour Le Monde.   • Emmanuelle Souffi, journaliste chargée des questions sociales pour Le Journal du Dimanche.