France.tv - Programmes et replay des chaînes France Télévisions
La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

Dix jours avant le réveillon, la question se fait de plus en plus pressante : le mouvement social contre la réforme des retraites ... prendra-t-il fin avant Noël ? Face à cette perspective, les commerçants s’inquiètent et espèrent une trêve, au minimum. "Je lance un appel à tous les syndicats pour qu'ils s'accordent entre eux sur une trêve des fêtes et qu'ils reprennent leurs discussions après les soldes", a indiqué Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France, samedi matin sur Europe 1.    Un an après un mouvement des Gilets jaunes qui avait impacté leur chiffre d’affaires en pleine période de préparation des fêtes de fin d’années, les commerçants comptait sur cette année 2019 pour se refaire une santé financière. Et c’était le cas jusqu’à ce mois de décembre et le début des grèves et manifestations contre la réforme des retraites. Comme l’an dernier avec les Gilets jaunes, est-ce que le secteur de l’e-commerce peut d’ores et déjà se frotter les mains ?   Le mouvement social entamé le 5 décembre dernier va également avoir des conséquences pour les deux entreprises principalement concernées : la RATP et la SNCF. La grève perlée de 2018, qui s’était étalée sur plus d’un mois, avait coûté 790 millions d’euros à la SNCF. La RATP de son côté, estime son préjudice financier à au moins trois millions d'euros par jour, à partir d'une évaluation globale (recettes manquantes, futurs remboursements et pénalités...) et dans l’attente des chiffres précis.   Si les conséquences économiques de ce mouvement social pourraient être très importantes pour l’économie du pays, gouvernement et syndicats n’entendent pas lâcher prise. Pour l’instant, l’opinion semble plutôt favorable à la contestation : 68 % des Français estiment le mouvement de grève justifié, selon un sondage Odoxa publié le jeudi 12 décembre. Dans le même sondage, plus de six Français sur dix (61 %) ont déclaré ne pas avoir trouvé Edouard Philippe convaincant lors de sa présentation du projet de réforme des retraites.   Quel sera le coût total de cette mobilisation nationale ? Quelles conséquences pour l'économie du pays en général ? Comment les entreprises et les particuliers s’adaptent à la situation ? Quels secteurs d’activité sont les plus touchés ? Une trêve de Noël est-elle envisageable ?     Invités :   • Jean-Marc Daniel, économiste.   • Christine Kerdellant, directrice de la rédaction de L’Usine nouvelle.   • Béatrice Mathieu, chef du service économie de L’Express.   • Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction du quotidien Les Échos.