L'épidémie accélère, le masque s'impose La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

Les experts parlent de "signaux d'attention particulière", de "légère reprise" ou de "rebond" de l'épidémie en France. Dans ... son interview du 14-Juillet le président de la République a évoqué "certains indicateurs qui remontent" en France, avec "des signes que ça repart un peu". Parmi ces signes, il y a la hausse des interventions de SOS médecins et du SAMU pour des suspicions de Covid-19.   Dans ce contexte, le Premier ministre a annoncé aujourd’hui devant les sénateurs, que le décret rendant obligatoire le port du masque dans les lieux clos recevant du public entrera finalement en vigueur "la semaine prochaine". "Nous envisagions l’entrée en vigueur de ces mesures le 1er août. “J’ai entendu et compris que cette échéance apparaissait tardive” a expliqué Jean Castex, avant de préciser : "dans les locaux dits professionnels, cela suppose une évolution des protocoles sanitaires régissant les activités concernées".  Par ailleurs dans certains départements, comme en Mayenne où la situation est jugée "problématique" ou dans la ville de Saint-Ouen-sur-Seine en Seine-Saint-Denis où plusieurs cas ont été détectés dans des écoles, il a déjà été rendu obligatoire par décisions préfectorales.   De son côté, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué ce jeudi suivre "les batteries d'indicateurs" et a parlé "de signaux faibles de reprise épidémique" dans "certains hôpitaux parisiens". L’agence régionale de santé (ARS) a évoqué également une "évolution inquiétante" en Nouvelle-Aquitaine et a appelé les habitants à "se ressaisir et appliquer rigoureusement les gestes barrières". Mais d'autres territoires comme la région PACA et la Bretagne où l’épidémie repart à la hausse sont observés à la loupe par les scientifiques.   Nouveaux clusters, nombre de contaminations…Quelle est la situation actuellement en France ? Pourquoi faut-il porter un masque dans les lieux publics clos ? En Catalogne, le port du masque est désormais obligatoire dans tous les lieux publics, à l'intérieur comme à l'extérieur, et certaines voix en France s’élèvent en faveur d'une telle décision. La France pourrait-elle également exiger le port du masque dans la totalité de l'espace public ? Enfin, dans un avis publié ce jeudi, l'Académie de Médecine alerte sur les séquelles de la maladie. Quelles sont-elles ?     Invités :   - Anne-Claude Crémieux, professeure en maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Louis - Martin Blachier, médecin épidémiologiste, spécialiste de Santé publique - Jean-Paul Hamon, médecin généraliste - Soazig Quemener, rédactrice en chef du service politique de Marianne
Télécharger l'application France tv