Sécurité, délinquance : les politiques à l'offensive La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

La France est-elle "malade de son insécurité" ? C'est en tout cas l'avis du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui s'est ... déjà illustré par l'emploi du polémique qualificatif "ensauvagement" durant l'été. Ce terme pour décrire les violences de notre société serait toutefois justifié pour 70% des Français, selon un récent sondage Ifop. Et les politiques ne manquent pas d'exploiter ce ressenti pour en faire leur nouvelle rengaine de rentrée.   "La barbarie s’installe" a asséné Marine Le Pen ce dimanche, lors de l'université d'été du parti tandis que Christian Jacob, le patron des Républicains, dénonçait il y a quelques jours "l’ultraviolence partout sur le territoire". Et même du côté des Verts, on affiche désormais son inquiétude : Yannick Jadot a accusé Emmanuel Macron d'être incapable de restaurer "le respect de la règle commune". L'exécutif, déterminé à se montrer ferme, assure faire de ce sujet sa priorité : un séminaire gouvernemental sur la sécurité a lieu ce mercredi. En attendant, Gérald Darmanin et Marlène Schiappa annoncent vouloir tenir un point presse mensuel où ils communiqueront les chiffres de leur ministère. Une insistance particulière a été faite sur le trafic de stupéfiant.   Au Port-Marly ce week-end, la question sécuritaire a alimenté les débats des Républicains, tout comme l'appel du maire de Nice, Christian Estrosi, à passer un accord avec Emmanuel Macron en vue de 2022. Une proposition loin de faire l'unanimité ! Parmi les personnalités de droite présentes, on compte Valérie Pécresse, Aurélien Pradié ou encore Bruno Retailleau. Décrit comme "le rendez-vous de la jeunesse LR", ces deux jours d'échanges semblaient accaparés par une question brûlante : François Baroin sera-t-il candidat à l'élection présidentielle de 2022 ? Le maire de Troyes a éludé la question, pourtant frontale, renvoyant sa réponse définitive à l'automne.   "La drogue, c'est de la merde, ça finance le crime organisé, ça tue la vie de milliers de personnes" a dit Gérald Darmanin au Parisien. Une déclaration en résonance avec l'actualité puisque jeudi, dans le 19ème arrondissement, la police a évacué de nombreux consommateurs de crack du tunnel de la gare Rosa-Parks. La plupart ont été dispersés dans le quartier sans solution de relogement. Les riverains se plaignaient depuis de nombreux mois et la mairie, alertée, réclamait une prise en charge nationale.   Les mesures répressives peuvent-elles endiguer la consommation et le trafic de stupéfiants ? Le sentiment d'insécurité d'une part des Français est-il justifié ? Ces thèmes peuvent-ils conduire la droite à faire de meilleurs scores dans les urnes ?   Invités :   - Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro.  - Cécile Cornudet, éditorialiste politique aux Echos. - Ivanne Trippenbach, journaliste politique à l’Opinion, chargée des questions régaliennes.  - Driss Aït Youssef, docteur en droit public-spécialiste des questions de sécurité.
Télécharger l'application France tv