France.tv - Programmes et replay des chaînes France Télévisions
Hidalgo, Bertrand, Jadot... qui fait peur à Macron ? La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

2022. La prochaine élection présidentielle paraît encore loin et pourtant les stratégies se mettent en place.     Dans une interview ... accordée au Parisien, samedi 19 septembre, Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais" pour la présidentielle de 2022. Sur BFMTV, Marine Le Pen a confirmé à nouveau sa volonté de se présenter à l'élection et dit vouloir rassembler "tous les Français". Dans une interview au Point, même son de cloche pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui se dit prête à prendre "toute sa part" dans la "bataille" pour une "démocratie vivante". L’élue socialiste déplore "l'émiettement à gauche" et les " querelles d’ego" et prône "une offre sociale-démocrate, écologiste, citoyenne" en 2022.     Du côté des écologistes, Yannick Jadot est attendu au tournant alors qu’Éric Piolle, le maire de Grenoble, est aussi dans la compétition. Ce dimanche, le parti EELV a d’ailleurs décidé que la préparation de la campagne pour la prochaine présidentielle de 2022 commencerait après les élections régionales (de mars 2021), contre l'avis de Yannick Jadot.      Un Xavier Bertrand dans les starting-blocks. Depuis qu’il a quitté le parti Les Républicains en 2017, l’ancien ministre a fait de sa région des Hauts-de-France un laboratoire. Son pari ? Incarner les territoires sans disparaître du paysage national. Dans son interview au Parisien, ce dernier a écorché Emmanuel Macron qui "n’est pas celui qui réussira à réconcilier les Français, ni celui qui protégera le pays". Il reproche également au président de ne pas être suffisamment à l’aise sur les fonctions régaliennes. Son attitude d’opposition face au président montre qu’il est déjà bel et bien dans la bataille pour 2022.     Pendant ce temps-là, à LREM, la situation se dégrade. Le numéro 2 du parti a décidé de claquer la porte. Dans un entretien au Monde, Pierre Person reproche au parti présidentiel de ne plus produire "d’idées nouvelles", de se replier sur lui-même et espère amener une prise de conscience générale. Il invite "tous ceux qui veulent bâtir les succès de demain à quitter eux aussi leurs fonctions à la tête du parti pour écrire une nouvelle page". Ce dimanche, dans le cadre de législatives partielles, LREM a été éliminé dès le premier tour dans les six circonscriptions dont le siège était remis en jeu.     Pourquoi tant de prétendants évoquent la présidentielle à plus d’un an et demi de l’élection ? Xavier Bertrand a-t-il les moyens de convaincre les Français ? LREM peut-il encore se relever après les dernières déconvenues ?       Invités :     - Roland Cayrol, politologue, directeur du Centre d’études et d’analyses (Cetan)   - Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique de Paris Match   - Vanessa Schneider, grand reporter au Monde   - Nathalie Mauret, journaliste politique au bureau parisien du groupe Ebra