USA, Chine, Émirats : la ruée vers Mars La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

La vidéo ne dure que quelques minutes, mais elle a déjà marqué l’histoire. Après le direct jeudi dernier et la publication de ... quelques photos, la Nasa a dévoilé hier les toutes premières images de la planète rouge capturée par le rover Persévérance. Il s’agit de l’atterrissage du robot sur le sol martien enregistré cette fois sous tous les angles. En plus de cette spectaculaire vidéo réalisée grâce à des caméras embarquées, Perseverance nous a aussi permis d’écouter pour la toute première fois de l’histoire le son de l’environnement martien. En effet, si la mission Curiosity avait précédemment déjà réussi à capturer des images de la planète rouge, il n’était à l’époque pas équipé de micros. Cette fois, les scientifiques de la Nasa ont remédié au problème. L’occasion d’ "entendre une bourrasque de vent à la surface de Mars, capturée par le micro et renvoyée sur Terre", a présenté Dave Gruel, en charge des équipements de l’Agence spatiale sur Twitter. Il s’agit là "des premiers sons enregistrés à la surface de Mars".

Après sept mois de voyage, Persévérance, dont la mission est, entre autres, de rechercher des traces de vie ancienne sur Mars, a atterri la semaine dernière, sur le cratère Jezero, une zone où de l'eau aurait été présente il y a environ trois milliards d'années. Equipé d'une station météorologique, de 19 caméras dont une "Supercam" franco-américaine, et de deux microphones, le robot débute désormais un périple d’au moins deux ans durant lesquels il prélèvera des échantillons qui seront ensuite analysés sur Terre.
Un pas de plus dans l’exploration de Mars, planète qui sans conteste nous fascine et connaît un intérêt mondial grandissant. La course spatiale du début des années 1960 entre les États-Unis et l'ancienne Union soviétique apparaît en effet désormais de l'histoire ancienne. Aujourd'hui, ce sont toutes les nations qui se lancent dans le développement de l'intelligence technologie nécessaire à l'objectif Mars. Ainsi Persévérance est la troisième mission arrivée sur la planète rouge en une semaine, avec celle des Émirats arabes unis et de la Chine. Le 10 février, la sonde Tianwen-1 est parvenue dans l'orbite de la planète. Elle devrait déposer, au printemps, un robot téléguidé à roues sur le sol martien afin de recueillir également des échantillons de roches et de sols, avec un retour prévu sur Terre vers 2030. Une mission qui permettra à Pékin de poursuivre ses ambitions en matière de conquête spatiale, entamée sous Mao il y a soixante ans. Le pays qui "rêve d'espace", selon les mots du président chinois Xi Jinping, a d'ores et déjà lancé une mission d'exploration lunaire robotisée, qui, étape par étape, conduira à l'exploration humaine de la surface de la Lune.
Le géant asiatique a investi ces dernières décennies des milliards, bien décidé à prendre la tête de cette nouvelle course à l'espace à laquelle participent plusieurs nations et entreprises privées. Pour autant celle-ci est encore loin d’être terminée.

Alors pourquoi la planète Mars est-elle devenue le nouvel eldorado de la conquête spatiale ? Qui sont aujourd’hui les principaux acteurs de l’exploration spatiale ? Posez-nous dès maintenant toutes vos questions sur Twitter avec le hashtag #cdanslair ou sur notre site : http://bit.ly/EmissionCdanslair     Invités :   - François Clémenceau, rédacteur en chef international au Journal du dimanche - Isabelle Sourbès-Verger, géographe et chercheuse au CNRS et spécialiste des politiques spatiales - François Forget, directeur de recherche au CNRS, membre de l'Académie des sciences - Christophe Galfard, astrophysicien et auteur de “L’Univers à portée de main” chez Flammarion
Télécharger l'application France tv