Pass sanitaire : le sprint face à l'épidémie La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Axel de Tarlé

Le projet de loi qui doit permettre l'extension du pass sanitaire en France, et l’obligation de la vaccination pour les soi ... gnants, est présenté ce lundi en Conseil des ministres. Ces derniers sont notamment chargés de préciser les conditions d’application de ce précieux sésame. Il sera ensuite présenté au Parlement à partir du mercredi 21 juillet : les députés puis les sénateurs devront se positionner en faveur ou contre ce projet de loi.     Mais, depuis les annonces d’Emmanuel Macron, le débat est ouvert : ce week-end a d’ailleurs été émaillé par des manifestations partout en France contre les mesures sanitaires. Au total, le ministère de l'Intérieur a recensé 136 rassemblements : 18.000 personnes ont défilé à Paris, réparties en plusieurs cortèges, et 96.000 dans le reste du pays. Ce qui a particulièrement choqué, ce sont ces quelques personnes qui ont arboré l’étoile jaune, comparant la situation des non-vaccinés à celle des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. La classe politique s’est elle aussi indignée, tout bord confondu : « Cette confusion des mémoires est révoltante et me dégoûte », a déclaré le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, sur France 2. « Rien, jamais, ne sera comparable à la Shoah, à l’étoile jaune ou à Auschwitz ! », a fustigé pour sa part le président Les Républicains de la région Sud, Renaud Muselier. Une comparaison jugée « abjecte » par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, invité sur franceinfo ce matin.     Pendant ce temps-là, dans les Pyrénées-Orientales, le couvre-feu à 23h est de retour jusqu’au 2 août. Le département fait face à une recrudescence des contaminations liée au Covid-19. En l’espace d’une semaine, le taux d’incidence est passé de 41,5/100 000 habitants à 258,8/100 000 habitants au 16 juillet. « Cette progression exponentielle commence à se traduire par un nombre d’hospitalisations également croissant », a annoncé la préfecture. Il s’agit du premier département à adopter de telles mesures cet été en métropole. Et ce n’est pas le seul où ça flambe : globalement, le littoral français est marqué par une hausse du nombre de cas, en grande partie due aux mouvements de population des vacances d’été.     Et pour rendre la vaccination accessible à tous, les régions misent sur les bus. C’est le cas en Ardèche où l'opération est lancée depuis la mi-mars. Un camion se déplace dans les zones rurales pour vacciner les plus isolés.     Qui sont ces gens qui ont manifesté ce week-end contre le pass sanitaire et la vaccination ? Comment évolue la situation dans les Pyrénées-Orientales ? Quelles sont les initiatives pour rendre la vaccination accessible à tous ?     Invités :   -Pr Vincent Maréchal - Professeur de virologie - Sorbonne Université   -Anne-Laure Barret - Rédactrice en chef en charge des questions de santé - Le Journal du Dimanche   -Soazig Quéméner - Rédactrice en chef du service politique - Marianne   -Brice Teinturier - Directeur général délégué - Institut de sondages Ipsos
Télécharger l'application France tv