Économie : ça repart... surtout pour les milliardaires La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

Record à nouveau battu. En atteignant hier les 7040,79 points, la Bourse de Paris a repoussé ses limites historiques à l’issue d’une septième séance de hausse consécutive, écrasant ainsi les sommets atteints il y a 21 ans, le 4 septembre 2000 précisément, lors de la bulle internet. Ces bons chiffres sont portés par les mesures de soutien à l’économie pour faire face à la crise du Covid-19, mais aussi par le contexte de sortie de crise sanitaire suite à l'arrivée des vaccins. Si la cote parisienne est en forme, son profil a toutefois profondément changé ces dernières années, le secteur du luxe ayant supplanté celui des télécoms. En parallèle à cela, c'est la croissance du pays qui se porte bien elle aussi. Avec 3% au troisième trimestre, le rebond est historique. L'économie française a même retrouvé son niveau d'avant-crise. Et les chiffres du chômage également semblent encourageants : -9,7% sur un an pour les chômeurs de catégorie A (sans aucun emploi). Des chiffres à nuancer toutefois si on intègre les autres catégories de demandeurs d'emploi. Dans ce contexte, on constate aussi que les milliardaires continuent d'être de plus en plus nombreux... et de plus en plus riches. Et la pandémie n'a pas freiné la dynamique, bien au contraire. Certains aujourd'hui semblent même prendre le relais des états dans certains secteurs comme dans la lutte contre le réchauffement climatique. L'américain Jeff Bezos, PDG d'Amazon, vient d'annoncer à la COP26 sa volonté de financer le projet de Grande Muraille Verte en Afrique. De son côté, le sud-africain Elon Musk, PDG de SpaceX, continue sa véritable course à l'espace. Tandis que Bill Gates, cofondateur de Microsoft, plaide toujours pour que les riches paient plus d'impôts. Pendant ce temps, et malgré les bons chiffres et les bonnes courbes, la pauvreté en France n'a jamais été aussi grande. Le pays compte désormais près de 10 millions de pauvres et parmi eux, des travailleurs précaires, ou à faibles revenus. Un constat accablant, qui illustre une époque où le travail ne suffit parfois plus à s'assurer une vie digne. Alors, que révèlent les bons chiffres de l'économie ? Les milliardaires sont-ils en train de se substituer aux états ? Quels changements appellent les chiffres de la pauvreté en France ?   Invités :    - Jean-Marc Daniel, économiste, professeur à l’ESCP Business School - Gaëlle Macke, directrice déléguée de Challenges - Jade Grandin de l'Éprevier, journaliste économique à L’Opinion - Stéphanie Villiers, économiste 
Télécharger l'application France tv