Taïwan : la Chine veut-elle vraiment la guerre ? La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Bruno Duvic

Les tensions continuent de grimper dans la région de Taïwan. Depuis la fin de la visite de Nancy Pelosi sur l'île, la Chin e s'emploie à d'importantes manœuvres militaires. Hier, onze missiles balistiques, tirés depuis le continent, ont survolé Taïwan. Des exercices suivis de près à Washington. La Chine a "choisi de surréagir" à la visite de la présidente de la Chambre des représentants a déclaré John Kirby, porte-parole de la Maison Blanche. Ce matin, la Chine a aussi annoncé mettre fin à la coopération avec les États-Unis sur plusieurs dossiers, dont celui du changement climatique. Le conflit entre Pékin et Taïpei dure depuis 70 ans. Si Taïwan a bien un gouvernement, l'Empire du Milieu considère l’île comme une de ses provinces. La visite de Pelosi a donc été perçue comme une grave provocation. La Chine a annoncé aujourd'hui vouloir "imposer des sanctions" à la cheffe des députés américains, ainsi qu'à sa "famille proche". Depuis Tokyo, où elle termine sa tournée asiatique, Nancy Pelosi a voulu calmer le jeu : "cette tournée ne visait pas à changer le statu quo ici en Asie, ni à changer le statu quo à Taïwan". Pendant ce temps, les mauvaises nouvelles se succèdent pour la santé de l'économie chinoise. La croissance fait du surplace depuis la crise sanitaire et la politique "zéro-covid" de Xi Jinping. L'activité industrielle manufacturière aussi a enregistré une baisse en juillet. Enfin, la crise immobilière prend de l'ampleur. De plus en plus de petits propriétaires refusent de rembourser leurs crédits immobiliers pour protester contre des promoteurs multipliant les interruptions de chantiers. Un conflit avec Taiwan pourrait encore davantage plomber l'économie chnoise. L'île se distigue dans l'industrie électronique. Sur le plan géopolitique, la Chine peut compter sur un allié : la Russie . Les deux pays ont de plus en plus d'intérêts communs et la coopération économique et commerciale entre eux ne cesse de faire des progrès. D'où la résistance, chez l'un comme chez l'autre, à une hégémonie de l'hyperpuissance américaine. Un axe Pékin-Moscou qui inquiète l'Occident. Alors, devons-nous craindre une escalade des tensions dans la région de Taiwan ? Le scénario d'une invasion de l'île par la Chine est-il crédible? Comment l'économie chinoise peut-elle se redresser ? L'entente Russie-Chine est-elle une menace pour le monde ?   Invités :    - François Clémenceau, rédacteur en chef international au Journal du Dimanche - Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la Recherche Stratégique, auteure de "La puissance chinoise en 100 questions" - Frédéric Encel, géopolitologue - Virginie Robert, cheffe du service international des Échos
Télécharger l'application France tv