Incendies : la France sidérée, l'Europe solidaire La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Bruno Duvic

Des incendies en série. En Gironde, mais aussi dans le Maine-et-Loire, l'Isère, la Drôme, la Charente, le Morbihan, parto ut en France, au nord comme au sud, les feux se multiplient. Au total, plus de 42 000 hectares de forêt ont déjà brûlé sur le territoire depuis le début de l'été, dont la moitié en Gironde et dans les Landes. En déplacement aujourd'hui dans à Hostens (Gironde) en compagnie de Gérald Darmanin, Élisabeth Borne a promis un "un nouveau plan national d'adaptation au dérèglement climatique" pour la rentrée. Face à l'avancée des flammes dans cette région, 10 000 personnes ont été évacuées et plus de 1 000 sapeurs-pompiers sont mobilisés. L'Union européenne a envoyé quatre avions de sa flotte depuis la Grèce et la Suède, a annoncé la Commission européenne à la mi-journée, confirmant une annonce d'Emmanuel Macron sur Twitter. L’Allemagne, la Pologne, la Roumanie et l’Autriche aussi vont aider les pompiers français. Et si les conditions climatiques sont extrêmement désavantageuses, la piste criminelle n'est pas omise par le ministre de l'Intérieur face à la multiplicité des départs de feu dans le département, quarante au total.   Ailleurs dans le monde, les mêmes désastres. Espagne, Portugal, Grèce, Turquie, États-Unis, c'est toute la planète qui semble brûler. "Ce qui pouvait s’apparenter à l’exceptionnel est désormais régulier", estime Grégory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers. En Europe cette année, il y a déjà quatre fois plus de surface brûlée qu'une année ordinaire. En Californie, les gigantesques incendies ne laissent quant à eux aucun répit aux pompiers. Près du parc national de Yosémite, des milliers de personnes ont dû être évacuées. Chez nous, la police de l'environnement tente tant bien que mal de veiller au respect des réglementations prises par les préfets. Celles concernant les restrictions d'eau surtout. Dans le Lot, les particuliers n’ont plus le droit de pomper l’eau des ruisseaux pour irriguer leur culture depuis la fin juillet. La police de l’environnement traque les possibles infractions.   Alors, comment les pompiers peuvent-ils arriver à bout de ces feux à répétitions ? Quel "adaptation" l'État peut-il prendre face à l'urgence ? Comment le monde peut-il se prévenir de ces catastrophes ? La police française de l'environnement est-elle efficace ?   Invités :     - Éric Brocardi, Porte-parole de la fédération des sapeurs-pompiers de Franc - Gaël Musquet, météorologue, spécialiste de la prévision des catastrophes naturelles. - Églantine Goux-Cottin, ingénieure forestière - Amandine Richaud-Crambes, ingénieure urbaniste, directrice de la Fabrique des mobilités - Adjudant-Chef Christophe Peigne, brigade de recherches des causes et circonstances des incendies de forêts (RCCI)
Télécharger l'application France tv