présenté par : Jamy Gourmaud

Aujourd’hui, Jamy nous fait la peau dans la fabrique du savoir. On s’intéresse de plus plus près à c ... et élément vital qui nous caractérise : la peau.  Elle est imperméable et joue le rôle de barrière protectrice contre les UV, le froid ou encore la pollution. C’est aussi l’organe le plus étendu et le plus lourd du corps humain ce qui représente environ 7% de notre poids total.Si ce chiffre peut surprendre, cela n’est pourtant pas si étonnant. Notre peau se compose de 3 couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Toutes les 6 semaines, notre enveloppe corporelle se renouvelle entièrement, une mue totalement invisible à l’œil nue. Au cours d’une vie, on fait peau neuve près de 1200 fois. Et lorsque la peau nous gratte ? En langage scientifique, on définit ces démangeaisons par le prurit. Il s’agit d’un phénomène naturel qui n’en reste pas moins désagréable. Dans 90% des cas, le problème est directement lié à la peau comme une allergie à une crème ou encore une piqûre d’insecte. Les 10% restants peuvent être le signe de maladies qui touchent le foie, les reins ou des problèmes hormonaux. Conclusion, des démangeaisons souvent bénignes qu’il faut tenter de surmonter sans gratter pour ne pas abîmer l’épiderme. Sur notre peau vit tout un écosystème invisible : le microbiote cutané composé de micro-organismes qui nous colonisent dès la naissance. Parmi ces organismes, les bactéries sont nombreuses. A l’âge adultes, nous en hébergeons mille milliards sur notre corps. Elles se développent dans les zones humides et se nourrissent des peaux mortes. Pour les évacuer, elles émanent un gaz à l’origine des odeurs corporels dont on se passerait bien. Champignons, virus et acariens cohabitent avec ces microbes. Bien que peu ragoûtants, ils protègent notre corps des agressions extérieures. Si à l’approche des beaux jours, certains peaufinent leur bronzage pour arborer un effet bonne mine, le teint hâlé provoqué par l’exposition au soleil n’a pas toujours été au goût du jour. Pendant plusieurs décennies, c’est plutôt le teint pâlot qui avait le vent en poupe, de la Grèce antique jusqu’aux temps des Précieuses qui travaillaient la blancheur à tout prix.  Les tendances s’inversent à la fin du XIX eme siècle lorsqu’on commence à comprendre les bienfaits du soleil. Bain de soleil, centres d’UV, la bronzette est à présent incontournable. Et si la santé de la peau était dans notre assiette ? Pour être au top de sa forme, elle doit être hydratée. Ce que nous mangeons joue un rôle essentiel dans la santé de notre peau. Viande, poisson et œuf sont au menu de la jeunesse éternelle. Ils fournissent des protéines indispensables pour la production de collagène et d’élastine qui aident l’épiderme à rester jeune et souple. Pour garder une belle peau, le plus longtemps possible, pas de recette miracle si ce n’est de bien s’hydrater et de manger varié et équilibré. Autrefois marque de fabrique des rebelles, le tatouage s’est aujourd’hui démocratisé. On estime qu’un Français sur quatre est tatoué, mais est-ce vraiment une pratique sans danger ? Certaines encres mal contrôlées peuvent contenir des produits toxiques et allergènes. Pas de panique, rien ne prouve que le tatouage soit nocif sur le long terme.  
Télécharger l'application France tv