«Ce qu’on a dans le pantalon ne fait pas de nous une femme ou un homme», explique Étienne, 23 ans. Petit, il préférait les ... survêtements aux robes, et les jeux de guerre aux poupées, se sentant «totalement étranger au monde des filles» auquel son sexe l'assignait à la naissance. Enfant introverti et souffrant de dyspraxie (troubles du développement moteur), ses parents n'arrivent pas à mettre le doigt sur ce qui le rend malheureux. Pour lui, qui est né dans un corps féminin mais se sent profondément homme, l'adolescence se transforme en véritable calvaire. Rejetant ce corps qui le répugne, il envisage le pire, avant de trouver le courage de s'ouvrir à ses parents. À 18 ans, il leur annonce son choix de «transitionner» du féminin au masculin. Une annonce difficile que Sylvie et Christian vont finir par accepter sous certaines conditions : parents aimants, ils ont fait le deuil de leur fille et font aujourd'hui de leur mieux pour accompagner «leur fiston» dans sa nouvelle vie.
Télécharger l'application France tv