La Grande Librairie - Iconographie programme

disponible +30 jours

La grande librairie saison 11
Épisode du mercredi 5 septembre 2018

diffusé le mer. 05.09.18 à 20h50
émissions culturelles | 90 min | tous publics
toutes les vidéos ajouter à ma liste

La grande librairie fait sa rentrée ! Êtes-vous prêt à écrire le premier chapitre de cette nouvelle saison ? Autour de François Busnel, retrouvez Jérôme Ferrari, Maylis de Kerangal, Joann Sfar, Adeline Dieudonné et Amélie Nothomb, la marraine de l’émission.

 

 

- Un an après la sortie de son précédent livre « Il se passe quelque chose », Jérôme Ferrari signe « À son image », publié aux éditions Actes Sud. Un ouvrage puissant dans lequel le romancier s'interroge, avec virtuosité, sur l'impuissance des images à changer nos vies. Notre quotidien ? 208 pages, qui raisonnent comme autant d’instantanés et qui raconte l’histoire singulière et saisissante d'Antonia, une ancienne photographe de guerre morte à 38 ans sur une route corse.

 

« Un monde à portée de main », avec ou sans pinceau. Maylis de Kerangal vous entraîne dans l'univers de Paula Karst, une jeune étudiante qui vient d'intégrer le prestigieux Institut supérieur de peinture de Bruxelles. Avec elle, apprenez l'art de l'imitation et les techniques de l'illusion, au travers des pages, pour découvrir le personnage d'une peintre en trompe-l’œil… Un ouvrage qu’elle publie aux éditions Gallimard.

 

- Connaissez-vous l’histoire d’un professeur de dessin qui s’appelle…Joann Sfar ? Avec « Modèle vivant », publié aux éditions Albin Michel, l'auteur du « Chat du rabbin » se livre à un exercice délicat : régler le problème du harcèlement sexuel à l’école. Une question épineuse, à laquelle s’associe Histoire, Beaux-Arts, modèles nus et actualité ; quand sonne l’heure de la parité et du mouvement #MeToo. Un savant mélange de réflexions, aussi décousues que pertinentes.

 

- Avant même sa parution, « La vraie vie » a été l'un des romans favoris de cette rentrée littéraire 2018, dans lequel Adeline Dieudonné dépeint le quotidien lugubre et assommant d'une jeune fille surdouée ; dans un univers familial sombre et dont il est difficile de ressortir indemne. Découvrez l’ouvrage de la jeune romancière belge publié aux éditions L’Iconoclaste.

 

- Romancière incontournable de la rentrée littéraire, Amélie Nothomb signe « Les prénoms épicènes » son 27e roman. Au cœur de celui-ci, des personnages au prénom « épicène », c'est-à-dire masculin et féminin, Dominique et Claude, se confrontent dans une intrigue faite de vengeance amoureuse. L’histoire d’une relation père-fille dans laquelle la frontière entre l’amour et la haine se montre particulièrement ténue.

du même programme

à voir aussi