présenté par : François Busnel

Pascal Quignard nous entraîne un siècle après la Renaissance française, au grand siècle : le XVII ème. Dans son nouvel ouvr age "L’amour, la mer", il s’est penché sur ces musiciens qui aiment le silence et sur ceux qui refusent d’assigner un but à toute chose. Quelle période de l’histoire pourrait inspirer notre présent et notre avenir ? Doit-on tirer des leçons de l’Histoire ? Pour notre invité, "on peut rebondir sur elle, sur ses parois et ses souvenirs […] tout ne cesse de commencer".   Dans ce nouveau roman signé de la plume de Pascal Quignard, on retrouve Monsieur de Sainte-Colombe, l’un des protagonistes de "Tous les matins du monde", ce roman qui fut porté à l’écran par Alain Corneau après son immense succès. L’histoire de ce héros fictif nous transporte un siècle après Montaigne et les humanistes de la Renaissance dans cette époque où "le silence et la musique font très bon ménage". Les artistes dépeints par notre invité refusent de se faire publier, un geste symbolique qui résonne tout particulièrement avec notre époque où chacun veut être publié en usant des réseaux sociaux qui ont alimenté l’exigence du tout et tout de suite. À l’instar de l’ouvrage publié par Karine Safa, Pascal Quignard fait lui aussi des parallèles troublants entre le XVII ème et le postmoderne notamment avec cette fronde contre le pouvoir qui n’est pas sans rappeler le mouvement des Gilets Jaunes. Dans ce roman, toute forme d’exhibition de soi est proscrite, sorte apologie de "l’anti-selfie" contre l’étalage de soi intempestif que nous vivons aujourd’hui. Nouvelle leçon humaniste pour s’inspirer de l’histoire ? Analyse de la musique du silence avec Pascal Quignard.
Télécharger l'application France tv