présenté par : François Busnel

Pour conclure ce bon dans le temps et dans l’histoire, Frédéric Vitoux pose ses bagages au siècle des Lumières. Lorsqu’on p ense à ce mouvement intellectuel du XVIII ème siècle, trois personnages accaparent cette période dans l’esprit collectif. Rousseau, Voltaire et Diderot incarnent le siècle des lumières. Pour notre invité, ce serait le dernier de la liste, le philosophe et dramaturge, auteur de « La religieuse » qui en serait l’héritier légitime. Selon lui, il véhicule à la perfection l’idéologie de ce siècle dominée par le règne de la raison, la méfiance vis à vis des dogmes tels qu’ils soient, mais aussi la joie et l’hédonisme avec au premier rang le culte de l’amitié. Dans son nouvel ouvrage intitulé "L’ours et la philosophe" Frédéric Vitoux exhume les fosses communes de l’histoire.   Encore une fois, notre invité prouve dans son essai que notre société moderne est le reflet de ce pan de l’histoire. L’encyclopédie, œuvre des grands philosophes des lumières en quête de savoir absolu serait-elle l’ancêtre de notre Wikipédia ? "Absolument, c’est un pouvoir collaboratif à la différence qu’il se veut rigoureux, scientifique alors que Wikipédia c’est le foutoir" explique le membre de l’Académie française. Frédéric Vitoux revient sur ce siècle qui marque le début du règne de la raison.
Télécharger l'application France tv