C’est l’œuvre d’art la plus chère jamais vendue. Attribué à Léonard de Vinci en personne, le “Salvator Mundi” déchaîne les passions ... mais pose surtout beaucoup de questions. Pendant deux ans, le réalisateur Antoine Vitkine a mené l’enquête de New York à Londres jusqu’en Arabie saoudite. Véritable thriller, l’histoire incroyable de ce tableau révèle les coulisses du marché de l’art et les excès de notre temps.   En novembre 2016, le “Salvator Mundi” -  présenté comme le chef-d’œuvre retrouvé de Léonard de Vinci - est adjugé à un mystérieux acheteur pour 450 millions de dollars. Le marchand d’art new-yorkais, qui l’avait déniché en Louisiane onze ans plus tôt, l’avait acquis pour seulement 1 175 dollars. Jamais une œuvre d’art n’avait pris autant de valeur en si peu de temps !
Mais les tribulations du “Sauveur du monde” se confondent, au cours de ces quinze dernières années, avec celles d’une galerie de personnages aussi divers que parfois rocambolesques. On y trouve un conservateur de musée, un expert du maître de la Renaissance, un oligarque russe, un entremetteur suisse, un joueur de poker, un mercenaire et même un prince saoudien, ainsi que le président français. Les témoignages recueillis par Antoine Vitkine — pour certains exceptionnels — racontent les rebondissements de cette histoire extraordinaire qui révèle les dessous peu glorieux du marché de l’art et se télescope — de manière très inattendue — avec des enjeux géopolitiques.
Ce documentaire apporte surtout des réponses aux questions que beaucoup se posent : qui est le mystérieux acheteur du Salvator Mundi, et pourquoi celui-ci l’a-t-il acheté ? Pourquoi le tableau n’a-t-il pas été exposé au Louvre en novembre 2019 ? Pourquoi le “Salvator Mundi” a-t-il aujourd’hui disparu ?
Télécharger l'application France tv