Philippe Charlier, médecin et anthropologue, enquête sur deux des figures les plus célèbres de la Révolution française : Jean-Paul ... Marat et Maximilien Robespierre. Avant de mourir, tous deux présentaient des signes de maladie. Pour en savoir plus, Philippe Charlier utilise leurs masques mortuaires afin de créer des reconstitutions faciales. Pour déterminer les pathologies qui les rongeaient, le médecin a eu accès à de véritables pièces à conviction des scènes de crime de l'époque : la baignoire dans laquelle Marat a été assassiné et le bureau sur lequel Robespierre blessé, a été allongé avant de partir à l'échafaud. Plus de 200 ans plus tard, l'ADN prélevé va-t-il parler ?
Télécharger l'application France tv