Bill Gates, Sergeï Brin ou encore Bernard Arnault. Les nouveaux bienfaiteurs de l’humanité distribuent de manière de plus e n plus prodigue leurs milliards au bénéfice collectif. De la santé à l’action sociale en passant par l’aide au développement, les fondations jouent un rôle de plus en plus prépondérant dans le financement de ces activités. Jusqu’à devenir prescriptrices : choix thérapeutique, orientation des politiques publiques, conflits d’intérêt … et tout ça sous la protection d’exemption fiscale. Les impôts, de toute façon, c’est dépassé : à quoi bon payer la collectivité quand on peut choisir la politique qu’on veut financer ?
Télécharger l'application France tv