Quel est le point commun entre le réchauffement climatique, l’aviation, l’élevage industriel, la déforestation, l’urbanisat ... ion et la perte de biodiversité ? Hein ? Qui a dit le capitalisme ?  T’as pas tort mon copain, mais c’est aussi les pandémies.

Pandémie, tu sais c’est ce mot qui est plus à la mode que le silicone chez les Kardashian.  À moins d’être parti faire une expédition de spéléologie depuis janvier 2020, normalement une pandémie tu sais ce que c’est. Mais ce que tu ne sais peut-être pas, c’est pourquoi il va y avoir de plus en plus. Déjà, le réchauffement climatique risque de réveiller des virus endormis dans le pergélisol depuis la Renaissance ou même le néolithique. Comment on le sait ? On en a parlé avec un biologiste chasseur de virus préhistorique, et il a bien voulu nous confier ses techniques de pêche.   En plus de tout ça, les transformations du climat déséquilibrent déjà les écosystèmes et la biodiversité. Et la biodiversité, pour éviter les épidémies, c’est sacré. Accroche-toi Romuald, on a appelé des copains scientifiques qui vont nous expliquer le rôle de petites bestioles avec un surnom de pièce détachée : les espèces réservoirs.  Connais pas ? Détrompe-toi, elles sont partout, qu’il s’agisse de souris, d’oiseaux, ou même d’un peu des deux, mais on voudrait pas vexer les chauve-souris. Allez bienvenue dans le Too Late Show, l’émission qui t’explique pourquoi c’est trop tard… ou pas !
Télécharger l'application France tv