Aujourd’hui on va parler d’un sujet avec lequel il ne faut pas rigoler quand on est français : la bouffe, la poupougne, la ... gamelle, la bectance, la boustifaille, la popote, la graille, la tambouille.
Enfin faut pas rigoler… Y’a quand même des gens qui essayent de bien se foutre de notre gueule. Si la plupart d’entre nous, on a bien compris que l’agriculture intensive et la bouffe industrielle, c'était pas « génial génial » pour la planète, les marques, elles, elles ont surtout compris qu’en marketant leurs produits comme plus éthiques, elles auraient plus de chance de les vendre. 
Et voilà que les industriels et les géants de l’agriculture conventionnelle se mettent à nous vendre en masse des œufs de plein air, des fruits et légumes bio, et même de l’huile de palme durable ! 
Mais tu vas voir, quand les industriels débarquent dans les catégories ou les labels officiels, c’est pour adapter les cahiers des charges à leur modèle économique, et pas l’inverse. Ils sont pas fous les gonzs ! Et comme les labels existants sont trop exigeants, ils créent même leurs propres “labels”, histoire de dire “ben si regardez on fait des efforts, on obéit à un règlement très strict hein !
Bon… C’est nous qui l’avons écrit, mais n’empêche !” Mégalopoles de poules pondeuses, mer de plastique en espagne, déforestation estampillée soutenable… 

Allez bienvenue dans le Too Late Show, l’émission qui t’explique pourquoi c’est trop tard… ou pas !
Télécharger l'application France tv