J.K. Rowling, Louis C.K., Christophe Girard, le YouTubeur James Charles et de nombreuses autres personnalités en auraient é ... té victimes. En français : “culture de l’annulation” ou “de l’effacement”, la cancel culture serait une sorte de boycott (principalement sur les réseaux sociaux) de personnes jugées problématiques, dans le but d’en diminuer l’influence ou la visibilité. En théorie, c’est assez clair, mais ça l’est beaucoup moins en pratique car on y trouve des débats sur le déboulonnage de statues, des boycotts de célébrités, mais aussi des violences en ligne qui ont des conséquences bien réelles sur les personnes visées.

Et d’un côté, si on la critique pour sa censure, sa violence et son inefficacité, de l’autre on défend un moyen pour les personnes minorées d’exprimer une parole jusqu’ici invisibilisée. D’autres pensent même qu’elle n’existe pas. Mais alors, c’est quoi la cancel culture ? D’où ça vient ? Est-ce que ça existe vraiment ? Et au fond, le problème n’est-il pas ailleurs ? 
Télécharger l'application France tv