Trentemøller au festival Rock en Seine 2014 La vidéo n'est pas disponible
Découvert DJ dans les clubs de Copenhague puis dans le monde entier grâce à des maxis d’une house minimale impeccable (Phys ical Fraction, en 2005), le Danois s’est rapidement isolé de la cohorte des ambianceurs en même temps que de l’urgence en mettant au point une electronica sans équivalent, racée et pointilliste. Un autre pas de côté, et le voici en 2013 accompagné de Low ou de Blonde Redhead, emblèmes du rock le plus élégant, sur un album porteur de toutes les caractéristiques du chef d’œuvre, le fabuleux « Lost ». Il y déploie là encore des traits très scandinaves, la chaleur des paysages glacés.
Fermeture de la bannière
Découvrez l’application France TV installer
Télécharger l'application France tv