Comment Philippe Noiret est-il devenu l'homme le plus élégant du cinéma français ? Réponse plus haut.
La collection M achins Choses revient pour une troisième saison et vous invite à découvrir des anecdotes inédites à travers un artiste-interprète et son objet fétiche. Qu’il soit banal ou rare, issu du quotidien ou précieux, l'objet fétiche raconte quelque chose d’unique et inédit sur l’artiste.
La collection Machins Choses
Culturebox et l'Adami présentent Machins Choses. Cette collection met en lumière le travail des artistes-interprètes au travers d’une anecdote méconnue du grand public. Derrière chacune de ces histoires insolites, se cache toujours un objet. Machins Choses vous plonge dans l'intimité de la relation de l'artiste à cet objet.La pochette de costume de Philippe Noiret Tout d'abord homme de théâtre, Philippe Noiret fait ses débuts sur les planches au sein du Théâtre National Populaire dans les années 1950. Porté au cinéma avec le premier film d'Agnès Varda "La Pointe Courte", il s'impose progressivemement comme un monument du cinéma français, obtenant deux César du meilleur acteur pour le "Le Vieux fusil" (1976) et "La Vie et rien d'autre" (1990). Découvrez comment le grand Philippe Noiret est devenu l'acteur le plus chic du cinéma français en arborant par tous les temps une pochette de costume. 
L’Adami gère et fait progresser les droits de 80 000 artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion. Les artistes-interprètes mettent leur personnalité au service de l’oeuvre, ils sont créateurs de leur interprétation. Ils sont donc bénéficiaires de droits perçus et répartis pas l'Adami.Machins Choses est une collection réalisée en partenariat avec l'Adami.
  
Fermeture de la bannière
Découvrez l’application France TV installer
Télécharger l'application France tv