France.tv - Programmes et replay des chaînes France Télévisions

page 60 / toutes les vidéos hip-hop, jazz

toutes les vidéos tous les programmes

Festival interceltique de 2018

La grande parade du Festival Interceltique de Lorient 2012

Dan Ar Braz : Célébration à Keroman

Dan Ar Braz choisit le Festival Interceltique de Lorient pour la première mondiale de son nouveau projet Celebration.Entouré de nombreux musiciens bretons (avec des 
invités surprise : Morwenn Le Normand , Clarisse Lavanant, Dominique Dupuis, et Alan Stivell) et du Bagad Kemper, Dan Ar Braz fête sa culture et son pays.Dan Ar Braz, cet auteur-compositeur-interprète français d'origine et de culture bretonne, a dédié la majeure partie son œuvre à la musique celtique électrique.Après avoir débuté avec Alan Stivell, il a continué en solo avant de se lancer dans une aventure fédératrice de nombreux artistes, l’Héritage des Celtes. Depuis, il a repris sa carrière en solo et continue de monter sur scène avec sa guitare.Il sort en 2012 son nouvel album, Celebration, produit par le label breton indépendant L’OZ Production. Son titre : la célébration évidente et amoureuse de la Bretagne. Le lendemain de la sortie de l’album : Dan débute son « Breizh Tour », jusqu'au 14 juillet. C’est fort de ce succès en Bretagne que le label prévoit plus de dates. Ce concert en plein air du 11 aout 2012 sur le port de pêche du Festival Interceltique de Lorient est la première mondiale de ce nouveau projet musical.La Nuit du port de pêche, c'est le festival qui s'installe au cœur d'un lieu emblématique de Lorient. La scène est montée au milieu d'un site spectaculaire, encadrée de chalutiers en réparation. Le choix de ce port de pêche n’est bien sur pas anodin pour des musiciens représentant la culture bretonne. Les bateaux disséminés sur le site, mis en valeur par un éclairage choisi offrent un parallèle constant entre Dan Ar Braz et ses origines celtiques. Il célèbre, honore et enchante la Bretagne. Alan Stivell rejoint la formation sur le classique "Borders of Salt". Outre Dan (guitare, chant), la grande formation bretonne se compose de Clarisse Lavanant au chant, Morwenn Le Normand au chant, Ronan Le Bars aux uilleann pipes, cornemuse, whistles, David Er Porh aux guitares, Patrick Péron aux claviers, Stéphane Rama à la basse, Patrick Boileau à la batterie et percussions et du Bagad Kemper (formation complète ou mini-formation).

Banlieues Bleues

Supersonic : A tribute to Sun Ra aux Banlieues Bleues

Michel Portal et Hamid Drake au festival Europa Jazz 2012

Les deux musiciens vous donnent rendez-vous pour une joute musicale inédite !Complice régulier de d'Archie Shepp, Don Cherry ou encore Laïka, le batteur et percussionniste américain Hamid Drake rejoint Michel Portal pour une conversation musicale des plus virtuoses.

Michel Portal et Bernard Lubat au festival Europa Jazz 2012

Michel Portal partage les rênes avec son vieux complice Bernard Lubat.Le festival Europa Jazz consacre une soirée à Michel Portal. L'occasion, pour ce grand nom du jazz d'inviter autour de lui des personnalités fortes issues du jazz notamment Bernard Lubat pour un concert.Si son domaine de prédilection est d’être un saxophoniste et clarinettiste de jazz, Michel Portal s’attache également à interpréter de la musique classique : Mozart, Brahms, Berg, Boulez… A l'instar de son alter ego Michel Portal, Bernard Lubat s’est essayé à différents les styles sans perdre de vue le jazz. Il s'est imposé comme un partisan de la jonction entre le jazz et la variété. Depuis cinquante ans, les deux hommes forgent une complicité scénique basée sur une amitié de longue date. C'est une grande aventure dans laquelle leurs cuivres et percussions s'unissent pour créer un style. Ces artistes hors-norme improvisent aussi des performances dont le jeu reste trépidant, le son énergique et maîtrisé, et la présence scénique toujours aussi assurée.

Michel Portal et Bojan Z au festival Europa jazz 2012

La rencontre entre les deux virtuoses a marqué à jamais les esprits du public de l'édition 2012 d'Europa Jazz.Un temps sideman auprès des plus grands (Henri Texier, Julien Loureau), le pianiste Bojan Z connaît depuis quelques années une belle carrière internationale en tant que soliste. Pour Europa Jazz, le musicien rejoint le clarinnetiste et saxophoniste Michel Portal pour un concert subtil et délicat.

Michel Portal et Vincent Peirani à l'Europa Jazz 2012

La nouvelle star de l'accordéon et le clarinettiste chevronné étaient étaient faits pour se rencontrer.Toujours à la recherche de nouvelles collaborations, Michel Portal a trouvé en Vincent Peirani, sideman de talent, un disciple de taille. Entre classique et jazz, l'accordéoniste, formé également à la clarinette, navigue vers de nouveaux horizons musicaux en compagnie de son aîné.

Sons d'hiver 2012 : Born in Flames

Elles sont trois, trois guerrières urbaines, mélangeant les genres allégrement, et créant des hybrides : à l’afro-punk de Tamar-kali répond le funk-rap d’Invincible et de Jean Grae. Ma première, Tamar-kali, alias la “hardcore-soul queen” de Brooklyn (voire la “Geechee Goddess Hardcore Warrior Soul”, du nom de son premier disque, et puisque sa famille fait partie des Geechee ou Gullah des îles de Caroline du Sud, ces rares Afro-Américains à avoir pu préserver de nombreux traits culturels d’outre-Atlantique), ne sait que parler d’amour et de révolution, et affiche sa férocité dans des assauts vocaux réputés cathartiques, pour ne pas dire extatiques.Ma seconde, Invincible, est originaire de Detroit où elle s’est fait connaître comme une pasionaria de la justice sociale avec le collectif de hip-hop Anomolies, luttant pied à pied contre l’embourgeoisement de sa ville ou contre la colonisation en Palestine. Son rap est d’ailleurs souvent épicé de citations, de boucles, de samples tirés d’interviews avec les gens du commun, mais un commun qui se réinvente, avec les gens du peuple, mais un peuple qui se cherche.Ma troisième, Jean Grae (alias Phénix, la super-héroïne des X-Men), est née à Cape Town, en Afrique du Sud, et ses parents ne sont autres que le pianiste Abdullah Ibrahim et la chanteuse Sathima Bea Benjamin. Mais si elle a choisi un tel nom de scène (après avoir eu celui de What? What? et avoir multiplié les expériences avec Natural Resource, Pumpkinhead, The Roots, Talib Kweli, The Herbaliser, Mos Def...), c’est pour mieux renaître de ses cendres et chauffer à blanc ses incisives paroles, comme sur Attack of the Attacking Things…Mon tout, leur alliance, Born in Flames, en référence au film éponyme de 1983, une dérive sciencefictionnesque entre les classes, les races et les genres après la seconde révolution américaine, fait feu de toute musique pour déjouer les pressions exercées, jusque dans l’industrie musicale, sur les femmes, éventuellement noires de peau, éventuellement homosexuelles de moeurs, éventuellement phénomènes de foire dans la société du spectacle. Comme l’exprime Tamar-kali, plutôt que de “me sentir comme un requin sans dents, j’ai réalisé que je n’avais pas à me battre pour avoir le droit d’exister : j’existe, et c’est un fait.”

D'Jazz Nevers Festival

Sex Mob au D'Jazz Nevers Festival 2011

D'Jazz Nevers Festival

Marc Ribot Trio au D'Jazz Nevers Festival 2011

D'Jazz Nevers Festival

Atlas Trio au D'Jazz Nevers Festival 2011

Mulatu Astatke au Nancy Jazz Pulsations 2011

L'inventeur de l'éthio-jazz, ce genre mêlant jazz et world music, présente le premier projet de son nouveau groupe.En 2010, Mulatu Astake crée Step Ahead, une formation qui l'accompagne sur l'album éponyme "Mulatu Steps Ahead" et sur "Sketches of Ethiopia" en 2013. Le compositeur éthiopien a connu le succès dans les années 90 avec sa série "Ethiopiques", et a vu sa carrière relancée par le film "Broken Flowers".En effet, le réalisateur Jim Jarmush, fer de lance du cinéma indépendant américain des années 1990-2000 et mélomane respecté, lui demande de signer en 2005 une partie de la bande originale du film. Les ritournelles lancinantes et les mélodies moites regroupant influences latines et instruments traditionnels d'Afrique suivent les pérégrinations amoureuses d'un Bill Murray aussi apathique qu'attachant. Ainsi, les titres emblématiques de l'opus "Ethiopiques Vol.4", réédités quelques années plus tôt par le label français Buda Music, donnent un nouveau souffle à la carrière internationale du musicien. Viendront ensuite trois albums, dont le très remarqué "Sketches of Ethiopia" en 2013, « un disque entre métissage et tradition », selon Les Inrocks. Découvrez Yegelle Tezeta, titre phare de l'album "Ethiopiques Vol.4" et présent sur la bande originale du film "Broken Flowers" :https://youtu.be/gsT7dY65-Vo?rel=0Fusion des gammesVibraphoniste également spécialiste du krar, instrument à corde originaire d'Érythrée et d'Éthiopie, Mulatu Astatke quitte son pays natal dans les années 1950 pour aller étudier la musique en Angleterre puis aux États-Unis. Il y fait la connaissance de Duke Ellington, Tito Fuente et commence à étudier les mélanges de sonorités. À New-York, il expérimente des rapprochements entre jazz et musique éthiopienne, fusionnant ainsi deux types de gammes (respectivement douze tons en Occident contre cinq dans cette région d'Afrique). « J'appelle simplement l'éthio-jazz "cinq contre douze", confiait Mulatu Astatke à Culturebox en octobre 2013. Bien sûr, habituellement, les gammes à douze tons sont très sophistiquées, compliquées. Pour fusionner les douze tons avec les gammes de cinq tons, vous devez bien sûr faire attention à ne pas perdre le thème, la teinte, le caractère de ces cinq notes. »

Mulatu Astatke - Yekermo Sew - Live @ Nancy jazz Pulsations

Le père de l'éthio-jazz interprète Yekermo Sew, titre emblématique de sa carrière et présent sur la BO de Broken FlowersLe réalisateur Jim Jarmush a donné un second souffle à la carrière du compositeur et musicien éthiopien en utilisant certains titres de la collection "Éthiopiques" sur la bande originale de sa comédie dramatique "Broken Flowers" en 2005.Après avoir étudié la musique en Angleterre et au Royaume-Uni, Mulatu Astatke s'attaque au début des années 1970 à la composition de l'oeuvre la plus emblématique de sa carrière, la collection "Éthiopiques". Il convoque de nombreux musiciens avec qui il enregistre une trentaine d'albums, marquant ainsi l'avènement d'un genre musical nouveau, l'éthio-jazz, dont il peut sans complexe revendiquer la paternité.Quasiment introuvables pendant des années, les disques de cette série sont réhabilités lorsque le label français Buda Music les réédite en 1996. Mais c'est réellement la présence de certains titres sur la bande originale du film Broken Flowers", sorti en 2005, qui permet à Mulatu Astatke de se faire connaître auprès d'un plus large public.

Jeff Ballard Trio au festival de Jazz à la Villette 2011

En attendant Jazz à la Villette, découvrez le trio hors norme en concert lors de l'édition 2011 !Après Farmer by Nature ou le Chamonix New York Project d'Erik Truffaz, encore un trio hors norme. L’union (des continents) fait la force. Celle de ces trois-là dépasse l’entente, l’inspiration et ce don du dialogue permanent qui brasse la tradition. Un trio sans piano pour Ballard qui brilla tant aux côtés de Chick Corea et surtout Brad Mehldau. Le batteur californien, toujours subtil et jamais lourd, trouve dans la ligne claire du guitariste polyvalent Lionel Loueke et le souffle chaud du Portoricain Miguel Zenón, deux fleuves d’inspiration raffinée. Infinie. Et surtout sans ornières, le trio osant relire Monk, le folklore iranien ou même Stevie Wonder!

Festival interceltique de 2018

Le grand spectacle du Festival Interceltique de Lorient 2011

Seu Jorge et Almaz au Nancy Jazz Pulsations 2010

Le musicien brésilien s’associe au groupe Almaz pour revisiter Michael Jackson, Roy Ayers et Kraftwerk, le tout en live.C’est en 2001 que Seu Jorge publie son premier album solo, “Samba Esporte Fino”, mais c’est le second, “Cru”, qui en 2004 révèle à l’international la “samba-pop” du Brésilien. En 2010, il s’associe au groupe Almaz en publiant un album de reprises défendu au festival Nancy Jazz Pulsations.Aperçu au cinéma, le musicien est d’abord reconnu pour ses talents d’acteur. Il joue dans le film “la Cité de Dieu” de Fernando Meirelles et Kátia Lund et “La Vie Aquatique” de Wes Anderson dont il signe la bande originale en reprenant des titres de David Bowie.  En 2008, le musicien brésilien collabore avec le groupe Almaz sur la bande originale du film “Une famille brésilienne” de Walter Salles. La rencontre est déterminante puisqu’ils décident ensuite de produire un album, "Seu Jorge & Almaz". Le projet, présenté en 2010 au festival Nancy Jazz Pulsations, revisite Michael Jackson, Roy Ayers ou encore Kraftwerk façon “pop samba”. Retrouvez Seu Jorge en live dans l’émission Des mots de minuit 

Abraham Inc. au festival de Jazz à la Villette 2010

Avec Abraham Inc., le virtuose de la clarinette klezmer David Krakauer collabore avec l’un des plus grands maîtres du funk, le tromboniste Fred Wesley et le pionner du hip hop klezmer, Socalled. Ajoutez une section de cuivres du groupe Klezmer Madness! du premier, et vous obtiendrez dix musiciens pour une dance party klezmer-funk à couper le souffle !

Ludi Musici : L'esprit de la danse de Figueras et Savall

Dans toute culture, la musique populaire représente un élément essentiel de la vie en commun et de l'échange.Ce programme rappelle aussi que la musique (toute la musique et en premier lieu la musique populaire) fait partie intégrante d'une culture. C'est une rencontre entre des traditions musicales de tous les pays dans leurs interférences comme dans leurs différences; il comprend des oeuvres d'Orient, de France, d'Italie, d'Allemagne, d'Angleterre, d'Espagne (voir détail ci-dessous) ...Il s'agit ici de musiques qui nous viennent du passé (XVIème siècle) mais dont les connexions avec le présent sont très étroites, fruit de musiques écrites comme de musiques de tradition orale.De l’OrientNastaran, Anonyme (Afghanistan)Berceuse Amazigh, Anonyme berbèreDer makam-ı Hüseyni Sakil-i Aga Rıza, Mss. D. Cantemir 89La dama y el pastor, Anonyme sépharade (Rhodes) De l’ItaliePavana del Re, Anonyme (XVIe siècle)Amor que t'o fat hio, Anonyme (XVIe siècle)El todescho - Saltarello, Anonyme (XVIe siècle)Non ha'l ciel cotanti lumi, Giulio Caccini De l’AngleterreGallyard, Anonyme (Élisabéthain)Lullaby : My little sweet darling, Anonyme (Élisabéthain)Dance, Anonyme (Élisabéthain)When Daphne from fair Phoebus did fly, Anonyme (Élisabéthain) De la FranceChanson : Belle qui tiens ma vie, Toinot ArbeauLa Folia: Yo soy la locura, Henry du BaillyBourrée d'Avignonez, Anonyme (Louis XIII)Tourdion: Quand je bois du vin clairet, Anonyme De l’AllemagnePavana V, Samuel ScheidtAch, edles Bild, Johann Hermann ScheinGalliard VIII - Ludi Musici, Samuel ScheidtFrau Nachtigall, Johann Hermann Schein De l’EspagneCorrente Italiana, Joan CabanillesSarabanda: Ojos pues me desdeñais, José MarínCanarios, ImprovisationSeguidillas en eco: De tu vista celoso, Anonyme

La 3eme nuit de l'improvisation De J-F Zygel

Tous les ans, Jean-François Zygel fête au Théâtre du Châtelet l’art d’improviser.De nombreux artistes classiques, jazz et de musique traditionnelle se prêteront au jeu de cette grande fête de l'impro. Au menu, des duels de pianistes, improvisations solo et collectives, instruments rares et fantaisies diverses, slam, lanterne magique, danseurs et jongleurs…il y en aura pour tous les goûts.

Banlieues Bleues

David Murray and the Gwo Ka Masters aux Banlieues Bleues
plus de vidéos