Platée de Rameau à l'Opéra Comique La vidéo n'est pas disponible
Il avait débuté à l’Opéra Comique. Au sommet de sa gloire et à l’occasion des noces du Dauphin, Rameau retrouva l’esprit bu rlesque dans son unique comédie, Platée, une satire mordante du genre lyrique où dieux et bêtes rivalisent de méchanceté sur une partition aussi somptueuse que surprenante. La reine des marais, Platée la nymphomane, est victime d’une cruelle machination fomentée par Jupiter qui veut châtier la jalousie de son épouse Junon, avec l’aide de l’Olympe et des éléments déchaînés. L’étrange créature, chantée par un homme et entourée de grenouilles, fait voler les conventions en éclat : déclamation, danse et chant sont mis sens dessus-dessous. La mise en scène résolument satirique de Robert Carsen fait résonner l’argument mythologique avec nos mythes actuels, en particulier le monde pailleté et inaccessible et de la jet-set et de la haute couture. Les miroirs y reflètent à l’infini les chimères et les désillusions. En programmant sa première production maison de Platée, avec la fidèle complicité des Arts Florissants l’ensemble orchestral et choral de William Christie, l’Opéra Comique affirme ainsi, à l’aube de son tricentenaire, la fécondité de l’esprit comique pour l’excellence artistique. Retrouvez chaque semaine les plus grands musiciens, chanteurs, danseurs, chorégraphes ou metteurs en scène Au clair de la lune, le jeudi sur France 2
Télécharger l'application France tv