Madrigaux de Monteverdi, Livre II à la Philharmonie La vidéo n'est pas disponible
« Interpréter tous les Livres de madrigaux permet de comprendre la fantastique évolution de la musique de Monteverdi et à t ravers elle, de découvrir la révolution qui a eu lieu dans la musique en Italie au début du XVIIe siècle. » Paul Agnew, site des Arts Florissants   Le madrigal Le madrigal est une forme de musique vocale ancienne, qui s'est développée au cours de la Renaissance et du début de la période baroque. Livre II, un engagement artistique Monteverdi choisit pour ce Livre II des textes poétiques du poète Le Tasse. Ceux-ci mettent en valeur la sensibilité humaniste de son époque et ce choix n'est pas anodin. Ce recueil coloré, mêlant cinq voix, constitue le premier témoignage de l’harmonie monteverdienne.  Paul Agnew, directeur musical et ténor, présente les huit Livres des madrigaux. En particulier, il décrit les influences reçues par Monteverdi lors de l'écriture des premiers Livres : [[asset:video:193917 {"mode":"in_body","align":"none"}]]Voir l'intégrale des madrigaux : Les Livres I à VII en replayLe Livre VIII (partie 1) en direct le 20 avril 2015  (partie 1) puis en replayLe  Livre VIII (partie 2) en direct le18 mai 2015 (partie 2) puis en replay  Livre II Non si levav’ancor l’alba novella (prima parte) E dicea l’una l’una sospirando allora (seconda parte) Bevea Fillide mia Dolcissimi legami di parole amorose Non giacinti ò narcisi Interno à due vermiglie e vaghe labra Non sono in queste rive Tutte le bocche belle Donna, nel mio ritorno il mio pensiero Quell’ombr’esser vorrei S’andasse Amor à caccia Mentr’io miravo fiso Se tu mi lassi, perfida, tuo dano Ecco mormorar l’onde La bocc’onde l’asprissime parole Dolcemente dormiva la mia Clori Crudel, perché mi fuggi Questo specchio ti dono Non m’è grave il morire Ti spontò l’ali, Amor, la donna mia Cantai un tempo, e se fu dolce il canto
Télécharger l'application France tv